Accueil Belgique

«Nous consacrerons 2% du PIB à la Défense. Mais c’est conditionné. Il faut tout de suite de nouvelles mesures pour le pouvoir d’achat».

La ministre de la Défense revient sur l’accord Vivaldi visant à consacrer 2 % du PIB à la Défense. C’est un « objectif », confirme-t-elle, pas une « intention ». Mais il y a des conditions. Elles sont notamment sociales. Ludivine Dedonder fait un « lien direct » avec de nouvelles mesures de soutien au pouvoir d’achat, « dès juillet ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Selon les exigences de l’Otan, la Belgique doit faire en sorte que le budget de la Défense représente 2 % de son PIB. La Vivaldi pointe 2035 pour cela. En son sein, les verts, réfractaires au surinvestissement dans l’armée, ont expliqué que rejoindre les 2 %, c’était juste une « intention ». Soyons clairs aujourd’hui. Quel message livrerez-vous à l’Otan ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs