Accueil Société Régions Liège

Chaudfontaine: Galère invoque la non-attribution du marché du tram et licencie

La direction de Bam-Galère a annoncé le lancement d’une procédure Renault. Elle a informé les syndicats vouloir se séparer de 111 travailleurs (sur 719). Le dumping social, la fin du chantier de l’Otan et surtout la non-réalisation du tram de Liège sont avancés en guise d’explications.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tout le monde s’y attendait. Mais quand ça arrive vraiment, c’est toujours violent…  »

Voici comment s’exprimait hier Marc Vreuls, le permanent FGTB de BAM-Galère, au sortir du conseil d’entreprise extraordinaire qui s’est tenu à Chaudfontaine, siège de la société.

Cela faisait des mois que les dirigeants du groupe tiraient la sonnette d’alarme auprès des autorités publiques pour qu’elles relancent une politique de grands travaux. « Les investissements publics dans les infrastructures ont diminué de 30 % en 4 ans, et surtout en Wallonie », expliquait hier la porte-parole du groupe, Bénédicte Fraikin.

Et plus spécifiquement sur Liège, BAM-Galère faisait partie du consortium MobiLiège regroupant les sociétés Alstom et Bam-Galère, choisi pour la réalisation du futur tram de Liège.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs