Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: le parquet avance une première piste pour expliquer la recrudescence des fusillades

Ces dernières semaines, la région bruxelloise a connu plusieurs fusillades, parfois mortelles, notamment à Bruxelles et à Molenbeek-Saint-Jean.

Temps de lecture: 2 min

Une recrudescence des faits de violence impliquant des armes à feu a été constatée depuis le mois de septembre 2021, principalement sur les territoires des zones de police locales Bruxelles-Ouest, Bruxelles-Capitale/Ixelles et Bruxelles-Midi, a indiqué lundi le parquet de Bruxelles. Ces dernières semaines, la région bruxelloise a connu plusieurs fusillades, parfois mortelles, notamment à Bruxelles et à Molenbeek-Saint-Jean. Une conférence de presse sur ce phénomène sera organisée par le parquet de Bruxelles et la police, mardi à 14h30, au palais de justice Montesquieu.

« Les premiers devoirs d’enquête sembleraient démontrer que, dans la majorité des cas, ces faits sont à mettre en lien avec des règlements de compte dans le milieu de la vente de stupéfiants », a expliqué le parquet. « Les enquêtes policières sont rendues particulièrement difficiles en raison de la difficulté de recueillir des témoignages dans les milieux concernés, avec pour conséquence que l’essentiel des éléments de preuve repose sur des éléments scientifiques », a-t-il dit.

Ces dossiers sont considérés comme prioritaires par la police et la justice. « Le parquet de Bruxelles est sensible à la problématique et se rassemble régulièrement depuis plusieurs mois avec les services de police compétents pour faire le point sur la situation et envisager les moyens à mettre en œuvre afin d’endiguer cette criminalité », a-t-il commenté.

Une présence policière accrue est mise en œuvre dans certains quartiers sensibles, afin de rassurer la population. Par ailleurs, les enquêtes se poursuivent pour déterminer les circonstances exactes des faits et identifier les auteurs.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, lundi 27 juin 2022, 16:19

    Si les responsables politiques recrutaient sans arrêt des policiers, les cadres seraient remplis et ils y qu'aient des policiers partout !, il n' y aurait plus aucune fusillades dans le royaume!! Mais, les politiques sont plus préoccupés par leur petite disputes et autre conneries que le bien être de la population i Mais, allez se plaindre chez la ministre , cela est plus facile surtout après avoir tant dénigré la police, n'est pas madame Moureaux !!!!

  • Posté par collin liliane, lundi 27 juin 2022, 18:16

    "Si les responsables politiques recrutaient sans arrêt des policiers,... "Encore faudrait-il qu'il y aie des candidats.

  • Posté par Jeanine Delhait, lundi 27 juin 2022, 15:01

    @collin liliane: Les gros dealers sont pires que des terroristes car ils font plus de dégâts: ils bousillent non seulement la vie de ceux qui prennent ces saloperies, mais en plus ils détruisent leur famille et handicapent leurs enfants." Je suis d'accord avec vous et je m'étonne toujours du peu de moyens déployés contre CE TERRORISME. La corruption n'explique pas tout

  • Posté par collin liliane, lundi 27 juin 2022, 18:21

    Ce n'est pas un problème de corruption, mais de laxisme. Comme à peu près dans tous les domaines en Wallonie: justice, enseignement, contrôles routiers, immigration, intégration, chômage ...

  • Posté par Bruno Stephane, lundi 27 juin 2022, 13:41

    Legere comme expication ,ceux qui emploient les vrais seront condamnés en correctionnelle sans etourdissements...

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo