Accueil Monde

Une victime du Bataclan sur le procès: «Les accusés non plus ne sont pas sortis intacts»

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Bruno Poncet était présent au Bataclan. Sur son avant-bras, ce petit-fils de résistant a tatoué les mots « Vivre libre ou mourir ». Il réagit aux derniers mots des accusés.

Comment avez-vous réagi aux regrets exprimés par la plupart des accusés ?

J’imagine qu’ils étaient sincères. Je pense que personne n’est sorti intact des témoignages des victimes lors de ce procès. J’imagine qu’eux non plus. Derrière les crimes effroyables qu’ils ont commis, ils restent des hommes. Je veux croire qu’ils ont été véritablement touchés et qu’ils éprouvent pour certains d’entre eux du remords.

Qu’avez-vous pensé des derniers mots de Salah Abdeslam ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs