Accueil Opinions Chroniques

#visapourlaflandre: Nuit de colère, nuit de bile

« Rain Requiem » et « Mystery Sonatas » : deux grands artistes flamands, David Van Reybrouck et Anne Teresa De Keersmaeker, signent deux œuvres bouleversantes et militantes à la mémoire des 40 morts wallons de la Vesdre.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 6 min

Là il n’y avait plus de courant

Plus rien à manger

Et j’avais un bébé de neuf mois sur le bras

Et un enfant de trois ans, toute seule sans papa

Et nous sommes descendus

Je ne trouvais plus mes chaussures

Pieds nus dans la rue

Jusqu’aux hanches dans l’eau

Les enfants sur le bras

Et l’eau était brune

Et l’eau était froide

Et on ne parlait plus.

Requiem aeternam demus eis, inquietudo aeterna nobis

Le repos éternel pour eux, l’inquiétude éternelle pour nous  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Gennen Jacques, samedi 16 juillet 2022, 22:19

    Dommage de ne pas pouvoir - exceptionnellement - partager ce bel article en lecture libre de tout abonnement...

  • Posté par Demonte JPCG, jeudi 30 juin 2022, 19:47

    "face à ce « bocht de l’Escaut », la courbe du fleuve entre Bruxelles et Anvers". Encore un effet du réchauffement climatique: l'Escaut qui arrose Bruxelles.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 29 juin 2022, 23:03

    Merci Madame Delvaux.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs