Accueil Culture Cinéma

Michel Hazanavicius à propos de «Coupez!»: «J’avais le besoin viscéral d’une comédie»

Ce remake du film japonais « Ne coupez pas ! » transforme Romain Duris en réalisateur d’un film raté dans une comédie pur jus avec hémoglobine et zombies. Un hommage aux petits métiers du cinéma.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Auteur de parodies comme OSS117 ou d’une comédie sophistiquée tel Le redoutable sur Jean-Luc Godard, Michel Hazanavicius s’est lancé dans une comédie pur jus, pleine d’hémoglobines et de zombies, remake du film japonais, Ne coupez pas ! Plus qu’une envie, cette comédie qui fit l’ouverture du Festival de Cannes et du Festival de Bruxelles était un besoin viscéral. Il nous a expliqué pourquoi.

Comment définiriez-vous « Coupez ! » ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs