Accueil Monde

Otan: la Turquie soutient l’adhésion de la Suède et de la Finlande

Une rencontre entre les chefs d’Etats turcs, suédois et finlandais a eu lieu ce mardi à Madrid, afin de débloquer le processus d’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan. Après l’accord de la Turquie, l’Otan va « inviter » la Suède et la Finlande à la rejoindre.

Temps de lecture: 2 min

La Turquie a signé un mémorandum d’accord levant le blocage d’Ankara à la candidature de la Suède et de la Finlande à l’Otan, a annoncé mardi la présidence finlandaise.

Cet accord signé devant les caméras par les chefs de la diplomatie des trois pays au début du sommet de l’Alliance atlantique à Madrid « confirme que la Turquie va, lors du sommet cette semaine, soutenir l’invitation de la Finlande et de la Suède à adhérer à l’Otan », a annoncé le président finlandais Sauli Niinistö dans un communiqué.

La « pleine coopération » contre le PKK

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a obtenu « la pleine coopération » de la Finlande et de la Suède contre les combattants kurdes du PKK et leurs alliés, a annoncé la présidence turque mardi soir dans un communiqué. Ce dernier point était à l’origine des crispations de la Turquie dans le dossier, cette dernière accusant la Finlande la Suède d’abriter des « terroristes » liés au PKK.

La Turquie a donné son accord à l’entrée dans l’Otan de ces deux pays nordiques au terme de plus de trois heures de discussions mardi à Madrid, en marge du sommet de l’Alliance atlantique.

Les pays de l’Otan vont «inviter» officiellement mercredi la Suède et la Finlande à rejoindre l’Alliance, a annoncé le secrétaire général de l’Otan devant la presse.

Réactions politiques

«Je suis ravi d’annoncer que nous avons un accord qui ouvre la voie à l’entrée de la Finlande et de la Suède dans l’Otan» et qui répond «aux inquiétudes de la Turquie sur les exportations d’armes et sur la lutte contre le terrorisme», a ajouté Jens Stoltenberg.

La Première ministre suédoise, Magdalena Andersson, a salué mardi un «pas important», estimant que cela renforcerait l’alliance. «S’engager vers une adhésion pleine et entière à l’Otan est bien sûr important pour la Suède et la Finlande, mais c’est aussi un pas très importante pour l’Otan, car nos deux pays seront pourvoyeurs de sécurité au sein de l’Otan», a déclaré Mme Andersson dans un entretien accordé à l’AFP.

De son côté, le Premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson s’est exprimé à la suite de cet accord, affirmant que la Suède et la Finlande vont rendre l’Otan «plus forte et plus sûre».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 30 juin 2022, 20:17

    Si le sultan a accepté de lever son veto, c'est pour récompenser la lâcheté des dirigeants suédois et finlandais qui ont cédé aux exigences du renvoi en Turquie des exilés politiques kurdes ; c'est ainsi que les occidentaux remercient ceux qui ont combattu Daesh pour plaire au fou d'Ankara qui sera d'autant plus convaincu de la dégénérescence morale de nos pays.

  • Posté par GERDAY Michel, mercredi 29 juin 2022, 8:05

    Plus on est de fous, plus on rit.

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 28 juin 2022, 22:50

    top

  • Posté par Lefèvre Philippe, mardi 28 juin 2022, 22:39

    Pauvres Kurdes ! Erdogan pourra impunément les opprimer. Ils sont de nouveau les dindons de la farce ! L'Europe et les USA prouvent une nouvelle fois que les grands principes humanitaires sont à deux vitesses. Pas étonnant que la haine des Occidentaux montent dans les régions musulmanes, africaines et asiatiques.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 28 juin 2022, 23:46

    La haine des occidentaux monte effectivement mais c’est toujours ici que veulent venir les migrants, pas en Russie, pas dans les pays musulmans, pas en Chine. Il est donc urgent de stopper l’importation de cette haine.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une