Accueil Monde Union européenne

Saskia Bricmont: «Au sein de l’Union européenne, il y a une tendance à criminaliser la solidarité envers les migrants»

Les Verts ont commandé une étude à Picum, laquelle montre que « le phénomène reste très important ». Et de plaider pour un cadre commun, mieux défini par la Commission.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Au sein de l’Union européenne, il y a une tendance à la criminalisation de la migration », dénonce, au nom des Verts au Parlement européen, Saskia Bricmont. Le groupe a commandé une étude sur le sujet à Picum, réseau d’organisations qui défendent les droits des migrants sans-papiers. Sur la base de témoignages recueillis, sur le terrain, dans les différents Etats membres, et de cas rapportés par les médias, la plateforme en conclut qu’il s’agit « d’un phénomène qui reste très important ». « Notre étude n’est pas exhaustive, parce que beaucoup de cas ne sont pas médiatisés, notamment par peur des conséquences. Mais oui, les migrants sont de plus en plus criminalisés, à la fois dans le narratif et dans les lois », souligne Marta Gionco, chargée de plaidoyer. Qui évoque de nombreux exemples de citoyens ou d’acteurs de la société civile poursuivis pour être venus en aide à des candidats à l’asile, ou de migrants sanctionnés pour avoir fait preuve de solidarité envers des compagnons d’infortune.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 30 juin 2022, 16:04

    Parler de forteresse "Europe" alors que la toile est trouée de partout relève de la galéjade ainsi que qualifier de demandeur d'asile la toute grande majorité de ceux qui entrent illégalement et qui ne sont que des migrants sociaux , l'appellation "migrant économique est en effet abusive , la majorité d'entre eux étant aux anges avec les aides sociales ainsi que le prouvent les relevés officiels de la CE sur leur taux d'activité.

  • Posté par collin liliane, mercredi 29 juin 2022, 11:11

    "... les migrants sont de plus en plus criminalisés, à la fois dans le narratif et dans les lois". Ce ne sont pas des migrants, mais des illégaux; et il est normal que des hors-la-loi qui viennent vivre ici de travail en noir ou d'expédients douteux soient criminalisés.

  • Posté par Robin Agnès, mercredi 29 juin 2022, 11:51

    Vous n'en ratez ps une!!! Où avez-vous lu que les migrants sont des illégaux? Si leur demande d'asile est en cours de validation ou acceptée, ils ne sont certainement pas illégaux. Par contre, des propos racistes, diffamatoires, ou haineux tombent sous le coup de la loi.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs