Accueil Monde États-Unis

Assaut du Capitole: le témoignage explosif qui accable Trump

L’ex-président Donald Trump a essayé de prendre le volant pour se rendre au Capitole le 6 janvier 2021, selon une ancienne collaboratrice de la Maison Blanche.

Temps de lecture: 3 min

Donald Trump savait que certains de ses partisans étaient armés quand il les a appelés à marcher sur le Capitole le 6 janvier 2021 et a ensuite cherché à prendre le volant d’une voiture pour les rejoindre, selon un témoignage accablant livré mardi au Congrès par Cassidy Hutchinson, une ancienne collaboratrice de la Maison Blanche, qui a dévoilé devant une commission parlementaire les faits et gestes précis de l’ancien président lors de ce jour où la démocratie américaine a tremblé.

Selon cette jeune femme, Donald Trump a essayé de prendre le volant de la voiture présidentielle à un policier du Secret Service pour se mêler à ses partisans, qui marchaient vers le Congrès afin de tenter de bloquer la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle. ; « Je suis le putain de président, amenez-moi au Capitole tout de suite », aurait-il dit, tentant d’attraper le policier au collet, selon des propos rapportés à Cassidy Hutchinson par le chef de cabinet adjoint du président. « Monsieur, vous devez retirer votre main du volant, nous rentrons » à la Maison Blanche, lui aurait répondu le policier.

Cette jeune femme, qui travaillait à quelques pas seulement du Bureau ovale, a aussi livré des détails troublants sur ce que l’exécutif américain savait des violences qui se préparaient en amont du « 6 janvier ». Dont une conversation qu’elle aurait eue avec le chef de cabinet de Donald Trump, Mark Meadows, quatre jours avant l’attaque du Congrès américain. « Ça pourrait devenir vraiment très grave le 6 janvier », aurait-il alors affirmé. « Ce soir-là, je me souviens avoir ressenti pour la première fois de la peur et de la crainte vis-à-vis de ce qui pourrait se passer le 6 janvier » 2021, a-t-elle confié dans un témoignage qui pourrait contraindre Mark Meadows à sortir du silence pour livrer sa version des faits.

Les médias américains ont rapporté plus tard que les policiers du Secret Service impliqués pourraient être disposés à témoigner et à nier son récit. Sollicité par l’AFP, le Secret Service n’a pas répondu.

Trump réagit

Donald Trump, qui flirte ouvertement avec l’idée de se représenter à la présidentielle de 2024, a dénoncé avec véhémence l’ensemble de ces révélations. « C’est tordu et faux, tout comme l’ensemble des travaux de la commission », a-t-il fustigé dans une série de publications sur son réseau social Truth Social.

Depuis près d’un an, cette commission a entendu plus de 1.000 témoins, dont deux enfants de l’ancien président, et épluché 140.000 documents pour faire la lumière sur les manoeuvres précises de Donald Trump avant, pendant et après cet événement qui a provoqué une onde de choc mondiale.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 30 juin 2022, 11:05

    Toujours garder du recul par rapport à l'information, il faudra apporter des preuves de ce qu'a affirmé Mme Hutchinson, qui d'ailleurs n'était pas le témoin direct de la scène. N'oubliez pas le contexte électoral des mid-term, dont les sondages annoncent que les Républicains seront les grands vainqueurs avec donc une possibilité que Trump soit réélu président en 2024 si il est candidat et qu'il n'est pas empêché par des poursuites judiciaires concernant l'assaut du Capitol. Il faut donc rester extrêmement prudent, car si ce qu'affirme Cassidy Hutchinson est "démonté", Trump s'en servira pour prouver qu'il y a un complot des Démocrates à son encontre. J'espère que la commission d'enquête menée par les Démocrates s'en rende bien compte.

  • Posté par Vador Dark, mercredi 29 juin 2022, 19:10

    Fake news: https://www.zerohedge.com/political/bullsht-claim-trump-lunged-steering-wheel-jan-6-discredited-secret-service

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 1 juillet 2022, 18:12

    Merci de votre patience à démonter les rouages de cette désinformation organisée, M. Massacry.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 30 juin 2022, 21:02

    Si vous écriviez sur votre vrai nom, peut-être alors aurais-je le plaisir de le massacrer, mais ce n'est pas le cas, aussi abstenez-vous. Zerohedge, mediabiasfactcheck: <Dans l'ensemble, nous évaluons ZeroHedge comme un site Web complotiste d'extrême droite basé sur la promotion d'informations fausses/trompeuses/démystifiées qui dénigrent régulièrement la gauche.>, <e contenu éditorial est écrit sous le pseudonyme de Tyler Durden et se concentre généralement sur les complots liés à l'effondrement économique. Zero Hedge s'appuie sur des groupes de réflexion factuellement mixtes tels que l'Institut Mises , qui promeut l'économie autrichienne (anarcho-capitaliste). Enfin, lors de l'épidémie de coronavirus de 2020, ils ont fréquemment promu des informations fausses et trompeuses>. Mais vous avez raison, l'article provient de < Summit news>, pas vraiment mieux: < Dans l'ensemble, nous évaluons Summit News Questionable sur la base de préjugés d'extrême droite, de la promotion de complots, d'histoires trompeuses et non prouvées et d'un manque total de transparence.>. Exemple d'into de Summit News: < ATOUTVidéo : Un invité de CNN dit que Trump est responsable du 11 septembre "Je pense que nous avons fait valoir qu'il était responsable du 11 septembre.">. Oui du tout tout grand journalisme, de caniveau.

  • Posté par Vador Dark, jeudi 30 juin 2022, 14:18

    "le profil dans personnes ayant tweeté"

Plus de commentaires
Sur le même sujet (2)

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une