Accueil Économie

Grève dans le secteur aérien: vers la fin des vols low cost?

Pour l’administrateur délégué de Brussels Airport, le modèle du low cost a poussé les limites du secteur à leur maximum, « C’est difficile d’aller plus loin ».

Temps de lecture: 2 min

Alors que les vacances s’annoncent peu à peu, un vent de grève souffle sur le secteur aérien en Belgique. Brussels Airlines, Ryanair et bientôt Easyjet… 72.000 passagers sont attendus ce vendredi à l’aéroport de Bruxelles, annonçant un week-end chargé en départs. Invité ce mardi sur Bel RTL à aborder les possibles perturbations des prochains jours, Arnaud Feist, l’administrateur délégué de Brussels Airport s’est également exprimé sur la viabilité du modèle low-cost.

Le modèle du low cost a poussé les limites à leur maximum, selon Arnaud Feist. « C’est difficile d’aller plus loin », a-t-il déclaré. L’administrateur délégué encourage le secteur à se questionner. « Est-ce que ça a encore du sens d’avoir des situations sociales qui sont parfois très difficiles dans les compagnies low cost ? », s’interroge-t-il. Arnaud Feist souligne que l’attitude des gens a évolué dans leur rapport au travail, s’interrogeant sur un meilleur « équilibre » à trouver entre ces deux secteurs.

Le prix à payer sera la fin des billets d’avions très bon marché. « A terme, les prix des billets vont monter. C’est inéluctable », avance Arnaud Feist. Si cela aura un coût pour les voyageurs, l’administrateur de Brussels Airport argumente. « Je pense que c’est sain que tous les travailleurs du secteur aient des conditions salariales et de travail décentes ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par de liedekerke pierre, mercredi 29 juin 2022, 17:12

    Très bien...

  • Posté par Coulon Michel, mercredi 29 juin 2022, 13:11

    bla bal d'un frustré. c'est le contraire: seul le low cost va survivre; un peu plus cher, certes mais avec des avions remplis. brussel airlnes par contre est mal embarqué. en plus il faut distinguer les destinations de vacances (avions pleins) et les long courriers. sinon, demandez lui pq on paie le double pour aller a barcelone avec sn airlines qu'avec ryanair: c'est pas les salires de l'equipage qui font cette différence

  • Posté par dekoker philippe, mercredi 29 juin 2022, 11:32

    Manifestement cette perspective fait bondir de joie les bobos ecolos urbains amateur de vélo cargos anti avion anti bagnoles anti vax anti..par nature. A mon avis ça ne va pas disparaitre tant que cela, les gens ont pris l'habitude de voyager et même si on augmente le billet de 50 € ça ne changerais rien (pour rappel Arlon-Bruxelles en TRAIN (3h30 !! on va a malaga dans le même délai) aller simple c'est 40 €!! Une étude démontrais que si on répercute le prix du carbone c'est de l'ordre de 10-15%. Ajoutons le carburant (mais les autres moyens de transport le paient aussi) et les conditions du personnel ... disons 30 € de base + 30 de carburant + 30 de personnel + 10% pour les ecolos = 100 € soit un gros a/r en train sur bruxelles. Et puis grâce à notre ministre de l'enseignement et sa reforme des congés, on peut partir du jeudi au jeudi (tickets pas cher) vu que c'est deux semaines de congés chaque fois. Et il suffira "d'inverser" ses vacances. On prend ses vacances principales durant le congé de printemps (il n'y a que les wallons en congé grâce à la réforme) et sa semaine de paques en été (moins loin moins cher mais pas à la vlaamse kusste)

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 29 juin 2022, 12:33

    @Staquet Hélas trop vrai.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 29 juin 2022, 12:05

    Vos pédalistes en vélo-cargo ne prennent le train que pour les photos Instagram. En réalité, ils sont les premiers à faire des tours du monde (et pas à la nage) pour "s'ouvrir aux autres cultures", tant qu'on peut poster sur Instagram que le café pris en terrasse est "bio-équitable". Ce qu'ils ne veulent plus, c'est que VOUS encombriez leur passage quand ils partent à la recherche "d'authentique"...

Sur le même sujet

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière