Accueil Société

Coronavirus et variant BA.5: que faire si on est «cas contact» ?

Face à l’augmentation des contaminations et des nouvelles hospitalisations, quand faut-il se mettre en quarantaine ?

Temps de lecture: 2 min

En ce début d’été, la tendance est à l’omicron BA.5. Officiellement, on dépasse les 3.000 contaminations quotidiennes détectées par PCR (+25 % sur une semaine). Officieusement, le nombre d’infections est bien plus important, car tous ceux qui se contentent d’un autotest échappent au recensement.

Les mesures en vigueur

La circulation du virus étant toujours élevée, les stratégies de test et d’isolement sont maintenues en cas de symptômes. Les personnes positives doivent observer une période d’isolement de minimum 7 jours, restant à leur domicile et limitant les contacts. Cette période se termine après une semaine et s’il est constatée une amélioration clinique des symptômes.

En cas de contact à haut risque avec une personne de son foyer, il n’est pas nécessaire de se faire tester via un PCR ni d’observer une quarantaine. Des autotests quotidien ainsi qu’un suivi de symptômes s’imposent cependant. Le masque buccal est fortement recommandé à l’extérieur du foyer.

Cette situation s’applique aussi si le contact à haut risque a eu lieu hors du foyer : ni test PCR ni quarantaine ne sont requis mais autotests et masque buccal sont également recommandés. Plus d’informations sur les mesures à respecter sur le site https://www.info-coronavirus.be/.

Les symptômes de BA.5

Les symptômes liés à ce sous-variant sont similaires à ceux d’omicron : nez qui coule, maux de tête, fatigue, éternuements et maux de gorge. D’autres symptômes sont parfois rapportés : la diminution de l’appétit, douleurs musculaires ou fièvre légère.

Les contaminations remontent, les hospitalisations graves restent sous contrôle. Mais une personne infectée par le covid n’est pas encore perçue comme un malade de la grippe. Est-ce le moment de dédramatiser ? Ou faut-il s’habituer à de nouvelles normes sanitaires (masque, hygiène). Retrouvez le débat sur « Le Soir ».

 

À lire aussi Coronavirus: l’évasion immunitaire, le principal atout du variant BA.5

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 29 juin 2022, 13:42

    Donc la reponse est rien. Un peu comme pour les rhumes quoi.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 29 juin 2022, 14:01

    Toujours avec tes neurones à la ramasse? Va te faire soigner. Evite cependant les poudres de perlimpimpin d'annie lecocq. Elles aggraveront ton cas.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko