Accueil Monde Afrique République démocratique du Congo

Restitution des œuvres de la colonisation: «C’est une loi pionnière», assure Thomas Dermine

La loi sur la restitution des œuvres de la colonisation est votée ce jeudi en séance plénière à la Chambre. Elle fixe un cadre légal global pour les trois pays concernés : Congo, Burundi et Rwanda.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Ce qui a été volé ne nous appartient pas ». La veille du vote de la loi reconnaissant le caractère aliénable des biens liés au passé colonial de l’Etat belge et déterminant un cadre juridique pour leur restitution et leur retour, le Secrétaire d’Etat à la Politique scientifique Thomas Dermine (PS) a accordé une interview au Soir.

La loi est votée ce 30 juin, une date symbolique puisque c’est aussi celle de l’indépendance du Congo. Le hasard ?

Il y a eu des questions de timing par rapport au voyage royal au Congo (du 7 au 13 juin, NDLR) et c’est un peu par hasard que le texte est voté ce 30 juin. Il aurait pu l’être jeudi dernier ou jeudi prochain. C’est un hasard symbolique mais qui est fort.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 30 juin 2022, 15:26

    Heureusement que tout ce patrimoine culturel ait été conservé chez nous ... plutôt que disparue/détruite par la cupidité des trafiquants .

Aussi en République démocratique du Congo

RD Congo: la grave crise de confiance entre Kinshasa et la Monusco

Deux personnes ont été tuées dimanche lorsque des Casques bleus ont ouvert le feu sur un poste frontalier avec l’Ouganda, dans l’est troublé de la RDC, où des manifestations anti-ONU ont secoué la région la semaine dernière. L’incident a été qualifié de grave par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs