Accueil Société

Coronavirus: «Il faut être prudent», souligne la ministre wallone de la Santé

La ministre wallonne de la santé était l’invitée de Matin Première ce jeudi, et elle s’est exprimée sur la stratégie de vaccination à venir pour la rentrée

Temps de lecture: 2 min

Les chiffres du coronavirus, suite à l’implantation du variant BA.5, augmentent en Belgique. Entre le 21 et le 28 juin, il y a eu en moyenne 101,1 admissions à l’hôpital par jour pour cause de covid, soit une hausse de 32 % par rapport à la période de référence précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi matin. Au total, 1.283 personnes positives au coronavirus sont actuellement hospitalisées, dont 72 patients traités en soins intensifs.

La ministre wallone de la Santé Christie Morreale était invitée au micro de Matin Première ce jeudi, à propos de la situation sanitaire. Christie Morreale a indiqué que l’on se trouve effectivement dans une «vague» avec la forme BA5 du coronavirus, mais qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer. Questionnée sur la possibilité d’une campagne de vaccination de masse à la rentrée, la ministre dément et affirme qu’une nouvelle invitation à la vaccination concernera en majorité les personnes les plus fragiles». Le message reste le même: il faut «être attentif» et «se protéger» pour éviter les formes sévères de la maladie, en veillant à avoir eu la vaccination complète (3 voire 4 doses), surtout si l’on fait partie des personnes fragiles (personnes âgées, comorbidités, etc.), résume la ministre. Dans ce cadre, le port du masque est «une question de bon sens» à gérer en fonction des circonstances (il est recommandé dans un lieu peuplé sans aération), ajoute-t-elle.

Des mesures supplémentaires

Selon la ministre, « nous devrions échapper à de nouvelles mesures ». Christie Morreale affirme en effet que la population connaît les bons réflexes pour endiguer la propagation du virus et qu’aucune mesure supplémentaire n’est prévue à l’agenda. « Mais nous attendons l’avis du Conseil supérieur de la santé, dans les prochains jours», indique Christie Morreale.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Romberg Erwin, jeudi 30 juin 2022, 10:24

    Septembre ? Je connais des personnes vulnérables qui ont reçu leur dernier rappel début mars… Quid des traitements plusieurs fois promis aux groupes à risques ? Ces gens vont donc passer un été pourri et les hôpitaux risquent bien, une fois de plus, de trimer cet été… Il est d’autant plus inadmissible d’abandonner ces gens à leur sort quand on a les moyens de l’éviter.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko