Accueil La Une

Karine Lalieux, ministre des Pensions: «Il n’y aura pas de réforme si l’objectif est de diminuer les droits de nos aînés»

La ministre des Pensions réagit aux propos d’Eva De Bleeker (Open VLD) lui reprochant de tarder à faire passer sa réforme au gouvernement. Si c’est pour rogner sur les droits des retraités, « ça sera sans moi et sans les socialistes », prévient-elle. Tensions au sein de la Vivaldi.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les propos d’Eva De Bleeker (Open VLD) ont été bien reçus. Et appréciés comme il se doit. Ce jeudi matin, Karine Lalieux (PS) a réagi aux déclarations de sa collègue, secrétaire d’Etat au Budget au sein de la Vivaldi, lui reprochant de tarder à présenter sa réforme des pensions et d’ainsi mettre en péril une partie des fonds européens du plan de relance que doit recevoir la Belgique.

Ainsi la ministre socialiste s’interroge : « la secrétaire d’État est-elle contre l’indexation des pensions alors que l’inflation atteint des sommets ? Est-elle contre un revenu digne pour les millions de pensionnés de notre pays ? Oui, le nombre de pensionnés augmente, c’est une tendance connue depuis des années ! Que veut Mme De Bleeker ? Que l’on revienne sur les acquis de ce gouvernement qui a investi massivement dans la revalorisation des pensions ? Que l’on diminue le revenu des pensionnés pour compenser cette hausse de leur nombre ? Ça sera sans moi et sans les socialistes ! »

« Kern » décisif ce week-end

Ambiance ! D’autant, rappelle Karine Lalieux, que le projet de réforme est discuté depuis février dernier au sein du gouvernement. Et cela après qu’une première mouture, sortie dans nos colonnes en septembre, ait été recalée. « La réforme des pensions doit être une réforme positive pour les pensionnés, qui les encourage notamment à travailler plus longtemps grâce à des incitants positifs et qui diminue les inégalités entre les hommes et les femmes. Il n’y aura pas de réforme si l’objectif est de diminuer les droits de nos aînés », insiste encore la ministre des Pensions.

Ce jeudi et ce samedi, des conseils des ministres restreints (« kern ») sont programmés, avec le dossier des pensions à l’ordre du jour. Ils pourraient être décisifs, même si cet adjectif est à prendre avec prudence, en raison des divergences qui subsistaient mercredi, au terme des dernières réunions intercabinets sur le sujet. La date butoir approche pourtant : le gouvernement s’est fixé pour objectif d’approuver la réforme des pensions avant ses vacances d’été. Il lui reste donc moins d’un mois.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 30 juin 2022, 12:17

    Une commission s'est penchée sur une réforme équilibrée des pensions, tout cela avec les partenaires sociaux. Un petit médecin de campagne MR a sabordé tout l'édifice par ses décision sous le gouvernement Michel. Le PS poussé au cul par le PTB a fait des promesses intenables et une petite ministre bruxelloise en a rajouté une couche. Quand elle doit faire ses comptes ... c'est impayable ... elle joue de sa furie habituelle en parlant de priver les aînés ... ceux que sa gestion vont conduire à la misère ... si elle st incapable, qu'elle rende son tablier ! Et que le beau parleur du MR donne ses solutions concrètes au lieu de faire des cadeaux aux indépendants en mal de cotisation ...

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 30 juin 2022, 12:17

    Une commission s'est penchée sur une réforme équilibrée des pensions, tout cela avec les partenaires sociaux. Un petit médecin de campagne MR a sabordé tout l'édifice par ses décision sous le gouvernement Michel. Le PS poussé au cul par le PTB a fait des promesses intenables et une petite ministre bruxelloise en a rajouté une couche. Quand elle doit faire ses comptes ... c'est impayable ... elle joue de sa furie habituelle en parlant de priver les aînés ... ceux que sa gestion vont conduire à la misère ... si elle st incapable, qu'elle rende son tablier ! Et que le beau parleur du MR donne ses solutions concrètes au lieu de faire des cadeaux aux indépendants en mal de cotisation ...

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 30 juin 2022, 12:10

    Les pensions représentent 20 % du budget de l'Etat et les socialistes ne veulent rien y changer, au détriment des jeunes générations, qui paient pour leurs aînés, lesquels ont profité des 30 glorieuses, etc. etc. C'est beau la solidarité des générations à sens unique.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 30 juin 2022, 14:41

    Yaka.

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 30 juin 2022, 12:25

    Il ne faut pas parler des jeunes ... il faut qu'ils apprennent à travailler et à gérer, .... Il faut parler des plus âgés qui ne rêvent que d'arrêter le plus tôt possible ... il faut parler de ces secteurs qui ont abusé des pensions anticipées pour leur restructuration et abusent encore ... Il faut parler des régimes trop favorables de certains fonctionnaires qui font des carrières trop courtes ... Enfin, il faut clairement affirmer que si un métier est pénible, il faut en changer pour un travail différent pour terminer une carrière un peu plus longue ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une