Accueil Culture

Les nominés aux Prix Maeterlinck de la Critique sont …

En attendant la cérémonie des Prix Maeterlinck de la Critique, le 31 octobre prochain au Théâtre des Martyrs, le jury (composé de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle) dévoile la liste des nominés par catégorie.

Temps de lecture: 3 min

Après une année 2020 marquée par une cérémonie virtuelle, et une année 2021 qui avait des airs de saison blanche, 2022 signe enfin le retour à la normale pour les Prix Maeterlinck de la Critique. En attendant la cérémonie, qui se déroulera le 31 octobre prochain au Théâtre des Martyrs pour une proclamation festive des lauréats, le jury (composé de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle) dévoile la liste des nominés.

Alors que les Prix fêteront cette année leurs 70 ans d’existence (sous diverses appellations, des Eves du Théâtre aux Prix de la Critique, en passant par le Prix Tenue de Ville), quelques changements s’opèrent dans la sélection : le jury a décidé de supprimer toute allusion au genre dans les catégories des Prix Maeterlinck. Les anciennes catégories « comédienne » et « comédien » deviennent une seul catégorie intitulée « interprète ». Quant aux espoirs masculin et féminin, ils se résumeront à une seule catégorie « espoir ». Ceci afin de refléter au mieux l’évolution de notre société contemporaine.

Spectacle : Éloge de l’altérité (Isabelle Pousseur), George (Clinic Orgasm Society), Iphigénie à Splott (Georges Lini).

Mise en scène : Mademoiselle Agnès (Philippe Sireuil), Qui a peur (Aurore Fattier), Les Yeux rouges (Véronique Dumont).

Spectacle de danse : Les Autres (Anton Lachky Company), Simple (Ayelen Parolin), Une tentative presque comme une autre (Clément et Guillaume Papachristou).

Spectacle de cirque : À deux mètres (Jesse Huygh et Rocio Garrote), Le Chat de Schrödinger (Back Pocket), Tout/Rien (Alexis Rouvre).

Spectacle d’humour : Birthday (Joe Penhall, Julie-Anne Roth), Kill Fiction (David Nobrega), Zaï Zaï (Collectif Mensuel).

Spectacle jeune public : C’est ta vie (Compagnie 3637), Mike (Théâtre de l’EVNI), Norman, cest comme normal, à une lettre près(Clément Thirion).

Seul en scène : A cheval sur le dos des oiseaux (Véronique Dumont), Dressing Room (Marie Bos), Girls and Boys (France Bastoen).

Découverte : Appellation sauvage contrôlée (Hélène Collin), A-vide (Aurélien Dony), The Visit (Mbalou Arnould et Blanche Tirtiaux).

Interprète : France Bastoen (Mademoiselle Agnès, Girls and Boys), Gwendoline Gauthier (Iphigénie à Splott), Clément Thirion (George, Stanley).

Espoir : Leila Chaarani (Charlotte, Phèdre(s), Qui a peur), Khadim Fall (Qui a peur), Chloé Larrère (A ce qui manque).

Auteur/ Autrice : Céline Delbecq (A cheval sur le dos des oiseaux), François Emmanuel (Dressing Room), le Collectif Greta Koetz (Le Jardin).

Scénographie : Intérieur (Bertrand Nodet), Mademoiselle Agnès (Vincent Lemaire), Marche salope (Céline Chariot, Jean-Baptiste Szezot).

Réalisation artistique et technique : Loco (Natacha Belova et Tita Iacobelli), Le Songe d’une nuit d’été (Loïc Nebreda), Stanley (Simon Thomas).

Prix Bernadette Abraté : Jacqueline Bir.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une