Accueil Monde

Dans les camps de réfugiés: «Ici, on est en sécurité, on se construit une vie»

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

Sous une grande tente blanche, Marie, 9 ans, se tortille en souriant dans les bras de son papa. Le 30 mars dernier, Bahati et son épouse, Consolate, ont, en pleine nuit, embarqué leurs quatre enfants et fui le Nord Kivu congolais en direction de la frontière ougandaise. « Notre village était attaqué par des rebelles : il y avait des tirs, des voisins ont été tués. On a tout laissé derrière nous », raconte ce modeste paysan. « Arrivés épuisés au poste frontière de Bunagana, on a été mis dans des bus vers le centre de transit. On y a été nourris, soignés, et on est arrivés ici, à Nyakabande. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs