Accueil Médias

Tarmac a cinq ans, «c’est un aimant à talents»

Tarmac, le média des « digital natives », souffle ses 5 bougies, fort d’une large communauté d’abonnés hors de nos frontières, et avec l’envie de se structurer davantage comme une radio.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

On doit avoir ça dans sa nature, quand on s’appelle Tarmac, tracer sa route, accomplir des bouts de chemin, mais aussi être constamment prêt à prendre son envol. Pour la radio de la RTBF, le décollage a eu lieu il y a tout juste cinq ans, le 29 juin 2017, quand le service public a propulsé sur la piste son tout premier média destiné à la génération Z, les 15-25 ans. Ceux qui baignent dans le rap ou plus largement dans la culture urbaine, à qui la RTBF souhaitait offrir, plus qu’une radio, un média 100 % digital, laboratoire à ciel ouvert des pratiques qui essaiment dans les autres médias de Reyers. Au poste de pilotage de cet électron très libre depuis ses débuts, Thomas Duprel, ex-Starflam, dresse le bilan de ces cinq années, loin de se résumer à sa part de marché (0,19 % dans la dernière livraison des chiffres du Centre d’information sur les médias).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs