Accueil Belgique Politique

Bruxelles: 113 métiers en pénurie, le marché du travail reste sous tension

Actiris a publié la liste des métiers en pénurie et fonctions critiques. Les soins de santé, l’horeca, la construction, l’industrie et l’enseignement peinent à recruter.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Validée ce jeudi en comité de gestion d’Actiris, la liste des métiers en pénurie et des fonctions critiques à Bruxelles semble refléter une certaine stabilité. On recense en effet 113 occurrences, pour 112 voici deux ans (l’an dernier, l’office régional de l’emploi n’avait pas publié de liste). Et pourtant, il convient de se méfier des apparences.

« Nous avons changé la nomenclature de notre liste, explique Caroline Van Wynsberghe, spécialiste du marché de l’emploi au sein du service d’études d’Actiris. On ne travaille plus avec des codes professionnels et des intitulés de diplôme mais en fonction des compétences recherchées. » Raison pour laquelle, les ingénieurs, représentés sous les différentes déclinaisons proposées dans l’enseignement (commercial, industriel, etc.), ont disparu de la liste. « Mais nous manquons toujours d’ingénieurs à Bruxelles », insiste l’experte.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par collin liliane, vendredi 1 juillet 2022, 9:34

    "Le marché bruxellois du travail reste sous tension, miné par une inadéquation entre les profils des demandeurs d’emploi et ceux recherchés par les employeurs" ... et par le nombre d'aides sociales qui font qu'avec un peu de travail en black ou quelques traficotages annexes, il est parfaitement possible de vivre aux frais de la collectivité.

  • Posté par Adolphe BoniZeur, journaliste citoyen et fact-checker, vendredi 1 juillet 2022, 8:04

    C’est une excuse encore pour importer des dizaines de milliers d’africains

  • Posté par Mahieu Claude, vendredi 1 juillet 2022, 8:36

    vous n'arrêtez, jamais ......!

  • Posté par Vanloo , jeudi 30 juin 2022, 22:18

    On manque surtout de travailleurs qualifiés et surtout..........Motivés !

  • Posté par lambert viviane, jeudi 30 juin 2022, 19:46

    Ne jamais oublier que des entrepreneurs bruxellois se plaignent non seulement du manque de compétences mais aussi du manque des règles élémentaires de socialisation: se lever le matin, arriver à l'heure au travail, être propre et correctement habillé ( non, on ne vient pas travailler en training ou en portant des vêtements troués), ne pas se sentir agressé à la moindre remarque, ne pas agresser, ne pas voler, etc....

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs