Accueil Guerre en Ukraine

Adhésion à l’Otan: face aux demandes d’extradition turques, la Suède rappelle que sa justice est «indépendante»

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué une « promesse » suédoise d’extrader « 73 terroristes » dans le cadre de leur accord sur l’Otan.

Temps de lecture: 3 min

Les décisions suédoises en matière d’extradition sont prises par une justice « indépendante », a réagi jeudi soir le ministre suédois de la Justice, après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a évoqué une « promesse » suédoise d’extrader « 73 terroristes » dans le cadre de leur accord sur l’Otan.

« En Suède, la loi suédoise s’applique avec des tribunaux indépendants », a affirmé le ministre de la Justice Morgan Johansson dans une déclaration écrite transmise à l’AFP. « Des personnes non-suédoises peuvent être extradées à la demande d’autres pays, mais seulement si c’est compatible avec la loi suédoise et la Convention européenne sur les extraditions », a-t-il insisté, rappelant également que les citoyens suédois ne peuvent être extradés. L’accord signé mardi soir avec la Turquie pour lever le veto d’Ankara à l’entrée de la Suède et de la Finlande « dit clairement que nous respecterons la convention européenne » en matière d’extradition, selon Stockholm.

Moins de quarante-huit heures après l’accord entre les trois pays au sommet de l’Otan à Madrid, le président turc Erdogan a de nouveau menacé jeudi de bloquer l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’alliance atlantique. Le chef de l’Etat turc a notamment évoqué lors d’une conférence de presse une « promesse faite par la Suède » concernant l’extradition de « 73 terroristes ». « Ils les renverront, ils l’ont promis. Cela figure dans des documents écrits. Ils tiendront leur promesse », a-t-il affirmé.

Sans se prononcer directement sur cette affirmation, le ministre suédois de la Justice a également rappelé jeudi soir que le dernier mot en matière d’extradition revenait à la Cour Suprême, « qui a un droit de veto sur les extraditions », et pas au gouvernement.

L’accord signé mardi soir, dont des nombreuses formulations sont sujettes à interprétation, a été accueilli avec soulagement par la Suède car il rouvre sa marche vers l’Otan. Mais il suscite aussi de vives inquiétudes sur la réalité des concessions faites par Stockholm, notamment au sein de la communauté kurde.

Recep Tayyip Erdogan n’a pas donné de précisions jeudi sur les 73 personnes visées, mais Ankara réclame depuis plusieurs années l’extradition de militants kurdes ou proches du mouvement guléniste exilés en Suède. Face aux inquiétudes, la Première ministre suédoise avait déjà rappelé mercredi que la Suède « continuerait à respecter la loi suédoise et le droit international » en matière d’extradition.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, vendredi 1 juillet 2022, 16:48

    Nous, nous demandons qu'Erdogan soit remis à la justice de La Haye afin qu'il soit jugé pour avoir éliminer ou incarcerer les opposants à son régime de dictateur .

  • Posté par Grand Bluff, vendredi 1 juillet 2022, 12:43

    L'adhésion à l'Otan contre le renoncement à ses propres principes démocratiques, voilà l'enjeu pour ce pays. Ça va faire mal à la démocrassie suédoise si elle fait preuve de compromission envers les États-Unis. D'un autre côté, quand on voit l'état des usa... reculs dîgnes du moyen-âge sur les armes, le climat, l'avortement et bientôt la criminalisation de la sodomie, du cunnilingus et de la fellation ! Biden avait déclaré que la Russie était un pays d'un autre âge contrairement aux usa qui étaient un pays "moderne". Ce pays n'aura bientôt plus rien à envier aux fondamentalistes pakistanais ou talibans... :-) :-) :-)

  • Posté par Martin Roland, samedi 2 juillet 2022, 20:18

    " Rawoul, sors de ce corps ! " MDR !

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, vendredi 1 juillet 2022, 17:47

    Du bluff tout çà.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 1 juillet 2022, 13:40

    L'orthographe, le style et l'idéologie sont ici fort proches de ce que produit actuellement M. Z. Sont-ils assis à un même bureau?

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une