Accueil Société Régions Wallonie

Wallonie: un permis obligatoire dès ce 1er juillet pour ceux qui souhaitent un animal de compagnie

Que l’on décide d’acheter, d’adopter ou de recevoir un animal de compagnie, il est désormais obligatoire de posséder un permis. Les amendes en cas de non respect de cette règle peuvent être très salées.

Temps de lecture: 2 min

Toute personne désireuse d’acheter ou d’adopter un animal en Wallonie devra, dès le 1er juillet, présenter un extrait du fichier central de la délinquance environnementale et du bien-être animal. Celui-ci permettra de prouver que l’acquéreur n’est pas sous le coup d’une interdiction de détention ou déchue de son permis de détenir un animal de compagnie.

Ce permis était, jusqu’à présent, délivré tacitement à tous les citoyens et pouvait être retiré en cas d’infraction au bien-être animal.

L’extrait du fichier central sera délivré par les communes. Pour les personnes ne résidant pas en Wallonie, il pourra être demandé par courrier au SPW Agriculture, Ressources naturelles et Environnement.

Les commerces, les refuges et les élevages devront tenir un registre des achats ou adoptions qui reprendra la référence de l’extrait de fichier central et conserver celui-ci durant 5 ans afin de pouvoir le présenter lors d’éventuels contrôles.

Tous les futurs maîtres

Tous les futurs maîtres devront demander ce document dans leur commune. Ce n’était pas le cas avant. Les chiens, les chats, les hamsters, les oiseaux ou encore les serpents sont concernés, qu’ils soient adoptés, achetés ou reçus.

Les animaleries sont inquiètes par ce permis obligatoire. Ils ont peur qu’il y ait plus de rentrées d’animaux que de sorties, avec cette nouvelle contrainte.

Les données fournies pour adopter un animal seront conservées pendant cinq ans par l’animalerie, le refuge, le commerçant, etc. Celui qui contourne le système sera puni. Les amendes pour l’acheteur iront jusqu’à 100.000 euros, le vendeur jusqu’à un million d’euros.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, vendredi 1 juillet 2022, 11:22

    EST-CE VRAIMENT LE VRAI MOTIF EVOQUE PAR certaines organisations ??? C 'est aussi une manière déguisée de contrôler le trafic qui existe depuis toujours dans nos régions - Petit problème ... LES trafiquants vont s'adapter et les autres ne vont probablement plus adopter - PAUVRES BETES SANCTIONNEES suite à la bêtise humaine selon la région habitée - Il y aura toujours de bons " maîtres "et des mauvais " maîtres " -

  • Posté par c006E95, vendredi 1 juillet 2022, 10:16

    A quand un permis pour baiser ou avoir des enfants? Wallon rime de plus en plus avec CON!

  • Posté par Dubois Raymond, vendredi 1 juillet 2022, 16:43

    LES justiciers aux ETATS-UNIS vont organiser la vie des citoyens et donneront des idées aux conservateurs dans nos pays - TREMPER sa " madeleine " aura des conséquences pour les femmes d'abord - LES hommes vont aussi subir les conséquences d'une vie "morale et religieuse " dans leur quotidien - AU SECOURS - L ' INQUISITION est à nos portes -

  • Posté par obsomer alain, vendredi 1 juillet 2022, 9:21

    100.000 € pour un poisson rouge acheté en douce...mais ou allons nous... et le bien-être humain qu'en est-il??? la wallonie...la Belgique, nous allons une fois de plus être la risée de nos voisin...quelle tristesse

  • Posté par Rabozee Michel, vendredi 1 juillet 2022, 9:40

    Sans oublier une fuite des acheteurs vers Bruxelles ou la Flandre, car seuls les achats/adoptions en Wallonie sont concernés. Si au moins, le permis était valable 6 mois, mais non, c'est 30 jours ! Le plus intelligent aurait simplement été de le mettre en place sous la forme d'un certificat QR Code qui interroge la base centrale et qui est scanner par le vendeur. Là, on va gaspiller des tonnes de papier (bizarre comme écologie), emmerder les administrations communales et le bourgmestre (car il doit physiquement signer chaque permis). Evidemment, on ne pouvait pas attendre d'une escrolo une solution simple ou écologique.

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo