Accueil La Une Économie

Orybany: «Le secteur de la mode est assez fermé»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Juliette Berguet et son associée Liliane Malemo tiennent un atelier-boutique de mode Orybany aux Ateliers des Tanneurs, à Bruxelles. Là où est également née l’entreprise TaleMe, qui propose à la location des vêtements pour femmes et enfants confectionnés par des créatrices belges. Orybany se positionne elle aussi sur le segment de l’économie circulaire en promouvant une mode éthique, avec une touche ethnique, conçue à partir de tissus recyclés (upcycling). On y trouve notamment la marque de jeans néerlandaise Mud Jeans, qui mise sur le recyclage, ou les Chaussettes Orphelines, qui redonnent une seconde vie aux chaussettes dépareillées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs