Accueil La Une Économie

Jn.Joy: «Si je produis en Europe, je tue des emplois»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quand il se lance en 2008, encore sur les bancs d’HEC Liège, Pierre Hamblenne voulait combler une frustration personnelle de ne pas trouver de polos suffisamment flash et colorés à son goût. Il parvient à convaincre quelques commerces de lui consacrer un mètre de rayonnage. Huit ans plus tard, Jn.Joy représente quelque 300.000 pièces vendues par an. Et emploie 20 salariés à Waremme, plus une dizaine dans ses magasins propres. S’y ajoutent une quinzaine de commerciaux indépendants un peu partout en Europe et une centaine d’ouvriers dans sa principale usine de confection en Inde.

Poursuivant une croissance à deux chiffres, son chiffre d’affaires global 2015, incluant ses trois ‘flagship stores’ en Belgique (dont un 4e bientôt à Charleroi), avoisine les 10 millions d’euros. « Notre potentiel de croissance commence à saturer en Belgique, même s’il y a encore des opportunités en Flandre. Nous nous dévellopons beaucoup dans les pays voisins et en Italie. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs