Accueil Société

Les tarifs des maisons de repos montent, sauf en Wallonie

Seules 21 demandes de hausse des tarifs pour 548 maisons de repos wallonnes. La Fédération des CPAS estime cependant qu’une augmentation sera nécessaire, à l’instar de ce qui a été réalisé en Flandre et à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pratiquement, tout le monde y est passé en Flandre, même le secteur associatif et les maisons de repos dépendant des OCMW (CPAS) », constate Marijke Verboven, porte-parole pour le groupe Orpea Belgique. « Comme tout le monde a pu l’éprouver, nous avons aussi été impactés par l’explosion des prix du gaz, du mazout et des produits alimentaires. Et cela continue avec une nouvelle hausse de l’inflation, mais je ne peux pas encore vous dire si nous allons la répercuter. La première indexation était, en effet, déjà très lourde. »

Les 5.000 résidents du groupe Orpea Belgique, répartis à parts égales entre la Flandre, Bruxelles et la Wallonie, ont vu le prix de la journée en maisons de repos augmenter de 8,04 %. Le prix moyen à la journée est, ainsi, passé au 1er mai de 60,8 à 65,7 euros. Mais qu’en est-il pour les Régions de Bruxelles-Capitale et wallonne ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambert Paul, samedi 2 juillet 2022, 11:05

    moi je ne veux pas terminer ma vie dans ce genre d'endroit même si à un moment je ne peux plus être autonome , donc je demande le suicide assisté dans la dignité mais les bien pensants et les jeunes me refusent ce doit , on n'a pas demandé à venir au monde , aucuns d'entre nous , on est le résultat de qq chose amour accident viol etc mais le seul choix qu'on pourrait avoir on nous le refuse , alors que l'on nous accorde le droit de partir avec dignité

  • Posté par Lambert Paul, samedi 2 juillet 2022, 11:07

    je sais que je vais en choquer plus d'un mais c'est ma décision et pas celles des autres

  • Posté par dams jean-marie, samedi 2 juillet 2022, 9:22

    Ces établissements ne sont qu'illusions , la majorité ne sont que des pompes à fric déguisés! Mouroirs de système mafieux! Terminer la vie dans ces structures est tout simplement ignoble!

  • Posté par M. G., samedi 2 juillet 2022, 8:24

    Oui, et bien il y a déjà quelques mois que le home où se trouve ma grand-mère a indexé le prix, et pas qu'un peu, et franchement, c'est juste un scandale, il serait temps de faire le ménage dans le secteur et de lancer une enquête sérieuse dans le milieu ! Ne me dites pas qu'une personne âgée coûte 2000 euros par mois !!! Elle reste assise toute la journée, elle ne mange pas grand chose, alors, il ne faut pas exagérer, il y a de l'abus ! Par contre, le directeur à une belle collection de voitures de luxe, et il est parti en vacances un tiers de l'année ! Dimanche, mon papa me parlait d'un autre directeur, de deux homes, qui possédait déjà une Ferrari, il vient de s'acheter une Lamborghini flambant neuf ! Alors, un souci ou pas dans ce secteur ?

  • Posté par J.-M. Tameyre, samedi 2 juillet 2022, 10:07

    Il y a assez de compétition dans le secteur et plein de places vides depuis le Covid. Vous pouvez changer de home si vous souhaitez. Par ailleurs, une aide soignante à 2000 par mois coûte 2700 (35% de cotisations patronales) et ne touche que 1200 nets (40% d'impôts directs). Eh oui, 1500 du coût salarial partent directement dans les poches de l'état ! Ce sont ces sous qui paient la pension de votre grand-mère (et tous les encartés qui gèrent sa redistribution). La boucle est bouclée, mais pas comme vous croyez.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs