Accueil Monde États-Unis

Assaut du Capitole: la dernière ligne de défense s’écroule pour Donald Trump

L’ancien avocat-conseil de la présidence Trump est assigné à comparaître devant la commission d’enquête du Congrès. L’étau se resserre autour de l’émeutier en chef du 6-Janvier.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Pat Cipollone n’a plus le choix. Après des mois passés à slalomer entre les gouttes et fuir une convocation au Congrès, l’ancien avocat-conseil de la présidence Trump s’est vu servir une assignation à comparaître. Les neuf membres de la commission sur le 6-Janvier veulent entendre de sa bouche le déroulement précis des faits survenus avant et pendant l’assaut par une foule enragée contre le Capitole, en vue d’empêcher la certification de la victoire électorale de Joe Biden (cinq morts).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Bartet Guy, samedi 2 juillet 2022, 18:24

    S'écroule, s'écroule... Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Ce qui est plus inquiétant pour le moment, c'est la malfaisance des juges "suprêmes" qu'il a nommés.

  • Posté par DUHARD Jerome, samedi 2 juillet 2022, 16:08

    Bah, Trump s'en sortira comme d'hab... ( malheureusement)

  • Posté par Chalet Alain, samedi 2 juillet 2022, 13:54

    Même si Trump était convaincu que l'élection lui était volée, ce qu'il a fait le 6 janvier est condamnable et doit être condamné.

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 1 juillet 2022, 22:52

    @ Retine Marc "Dans tous les pays et dans beaucoup de partis, il y a des salauds qui mentent à des crédules pour se faire élire" Il est difficile de faire réellement faire la part des choses. Il est très difficile de prouver le mensonge et l'intention criminelle. Il n'est pas du tout exclu que Trump soit réellement convaincu à 100% que l'élection lui a été volée, même s'il ne peut le prouver. Démontrer que Trump sait pertinent bien que ça n'est pas le cas sera très difficile. Il faudra plusieurs témoins indiscutables qui l'auraient entendu dire qu'il sait qu'il a perdu et que l'élection était honnête. Nous avons beau être convaincus qu'il est malhonnête, cela ne suffit pas. Il faut pouvoir le prouver incontestablement. C'est la vertu de nos Démocraties. Et leur faiblesse, diront certains...

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 1 juillet 2022, 22:45

    Ce qui est terrible, c'est qu'au final tout cela n'a aucune importance pour les fanatiques de Trump, la base. Ceux-là ne regrettent qu'une seule chose: que le coup d'état ait échoué! Les derniers sondages démontrent qu'il y a toujours une très large majorité d'électeurs républicains qui reste convaincue que l'élection de 2020 a été truquée par les Démocrates, et une majorité équivalente pour penser qu'il sera sans doute nécessaire de prendre les armes — dont ils disposent en abondance — pour se battre contre leur propre gouvernement. Et ce nombre est également élevé chez les Démocrates, quoique minotaire (plus de 30%!). Les Etats-Unis sont à deux doigts d'une guerre civile. Elle peut éclater à n'importe quel moment. Et ce qui se passe aux Etats-Unis finit immanquablement par se passer chez nous aussi. Elle est pas belle l'époque dans laquelle nous vivons?

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs