Accueil

Une carrière en dents de scie

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Michel Polnareff est un pionnier, un révolutionnaire de la chanson française à qui il a apporté son génie mélodique et un art incontesté pour coller aux humeurs de son temps. Son départ en 1973 a pourtant sonné le glas de son inspiration, sinon à quelques exceptions près (la bande originale du fim Lipstick ou les chansons Lettre à France et Goodbye Marilou). Il faudra attendre 2007 pour un véritable retour (réussi) sur scène.

Il remettra ça en 2016 mais sans plus l’effet de surprise ni la qualité du show. Ce dont témoignera le très mauvais album studio tant attendu depuis 28 ans. Son titre ? Enfin ! Avec comme un air d’adieu, un rendez-vous manqué…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs