Accueil Culture Mode

Les marques, ces nouvelles galeries

Quand un artiste signe l’imprimé d’un fauteuil, celui-ci devient-il une œuvre d’art ? Réponse avec Serge Silber, l’un des boss de Marie’s Corner, la marque belge de canapés « couture ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

On dit « tailor-made », comme s’il s’agissait d’un costume. Et c’est exactement ça. La ligne bruxelloise de canapés et fauteuils Marie’s Corner, fondée il y a 30 ans par Marie-Laetitia Zichy et reprise depuis sept ans par Serge Silber et Philippe Vanhemelen, travaille de façon artisanale, comme un tailleur de Savile Row. La personnalisation y est poussée à son paroxysme : un millier de finitions selon le choix du tissu (700 références), du type de couture, d’essences et de couleurs pour les pieds en bois…

Fin mai, Marie’s Corner dévoilait un nouveau concept : Art Seat, une invitation lancée à des artistes à se réapproprier ses modèles iconiques en toute liberté. Un projet amené à se répéter année après année et qui devrait, à terme, constituer une collection de pièces inédites.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mode

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs