Accueil Guerre en Ukraine

Les coulisses de la diplomatie du téléphone entre Macron et Poutine

Le chef de l’État a eu une vingtaine de conversations avec le président russe, visant à « sonder ses intentions ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

De sa citadelle assiégée, protégé par les murs rouge sang du Kremlin et par les ors bienveillants de la cathédrale orthodoxe Saint-Basile, dans le huis clos de son clan issu de l’aile dure du KGB, Vladimir Poutine fait aussi la guerre à l’Ukraine par téléphone. « Je sais que Zelensky est terré dans son bunker comme Hitler. Mais je sais où est son bunker… Soit je rase l’Ukraine, soit je coupe sa tête politique. »

Dans cet échange téléphonique avec Emmanuel Macron, au tout début de la guerre, Vladimir Poutine, comme s’il était pris d’un accès de folie délirante, ne parle que « des nazis qui défilent à Kiev ». Il fait part au président français de son « obsession » pour les tatouages nazis dont tous les Ukrainiens seraient recouverts « des pieds à la tête » et de la « nécessité » de « dénazifier » l’Ukraine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 5 juillet 2022, 18:26

    Il est normal que les canaux de communication soient ouverts avec le chef du Kremlin : on ne parlait plus à Hitler en 40 car nous étions en guerre avec l'Allemagne ; ce qui n'est pas le cas ici. Pour ce qui est est du "contenu" des échanges entre les deux chefs d'états : nous n'en savons strictement que très (très) peu et le reste n'est que de la spéculation journalistique.

  • Posté par Frissen JM, lundi 4 juillet 2022, 10:42

    Un article écrit par une plume du même journal qu'Yves Thréard, journaliste ultra-présent sur LCI et qui ne sait comment, depuis le début, trouver toutes les excuses du monde à Macron. Surtout depuis sa fameuse "humiliation" . On peut faire des ronds de jambes sémantiques, ne pas vouloir l'humiliation de la Russie, c'est se demander ce qui pourrait l'humilier sinon une défaite ?Donc, ne pas humilier la Russie c'est espérer qu'une victoire ukrainienne n'arrive jamais. Depuis il y a eu un rétropédalage mais qui n'en serait pas un... C'est pathétique. L'antiaméricanisme français est tel que la position française avec la Russie a toujours ce côté incestueux.

  • Posté par D Marc, lundi 4 juillet 2022, 8:10

    Nous avons affaire à trois personnalités arrogantes et fanfaronnes. La rencontre de ces hommes a conduit à la guerre, même si en final, l'agresseur sanguinaire est bien Poutine.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 4 juillet 2022, 4:36

    @ Martin Roland "La Russie ... est déjà considérée comme un état paria" ... par le Monde occidental. Ça n'est pas rien mais ça n'est pas tout. La Chine, l'Inde, une bonne partie de l'Afrique, Le Brésil, la Turquie (dans l'OTAN!), la Hongrie (dans l'Union Européenne!) et d'autres moins importants considèrent toujours la Russie comme un interlocuteur important. Avec la Chine au Conseil de Sécurité de l'ONU, la Russie a les mains libres pour mener ses guerres là où elle l'entend. Autant dire que cette institution, que De Gaule qualifiait de "machin", ne sert plus à rien, si elle a jamais servi à quoi que ce soit d'autre que de régler des conflits mineurs et locaux. Et encore.

  • Posté par Martin Roland, lundi 4 juillet 2022, 11:24

    ... mais encore: le navire russe chargé de 7000 T de blé a été accosté par les douaniers turcs et sera probablement confisqué: navire et chargement. Voici 1 mois, c'était l' Egypte qui fit le même coup. Finalement, dans un futur pas si lointain,acheter du russe reviendra à faire du recel: s'il reste quelques pays sans scrupule, pas certain que cela favorisera les échanges avec ces pays: un peu comme si vous achetiez au grand jour des biens pillés par votre voisin gangster: perso. j'y réfléchirais à 2 X ...

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs