Accueil Culture Musiques

Heurs et malheurs de Post Malone

Twelve Carat Toothache

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Republic-Universal.

Apparemment, le chanteur new-yorkais n’a pas toujours bien vécu son succès. Sur ce quatrième album, qu’il a voulu plus personnel et intimiste que jamais, il compare ce qui lui est arrivé à un mal de dents. Dans plusieurs chansons, il parle de sa difficulté à gérer la gloire, avec cette position ironique lui donnant l’impression de tout avoir et en même temps rien du tout. Post, dans une interview au Billboard, confiait qu’il voulait que ce disque parle de ces hauts et bas, de l’aspect bipolaire de sa vie d’artiste mainstream. C’est vrai que musicalement, celui qui était encore considéré comme un rappeur en 2016, avec son premier album Stoney, a depuis versé dans la variété internationale le rapprochant de crooners romantiques. S’il duettise avec le rappeur Gunna sur « I Cannot Be (A Sadder Song) », il roucoule avec Doja Cat sur « I Like You (A Happier Song) ». On peut dès lors dire qu’il se retrouve entre deux chaises, nous rappelant le « Mauvaise journée » et « Bonne journée » d’un certain Stromae… Ceci dit, l’artiste sait s’entourer puisque The Weeknd, Fleet Foxes, The Kid LAROI et Roddy Ricch font ici une apparition très remarquée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une