Accueil Sports Hockey

Coupe du monde de hockey: une victoire et des enseignements pour les Red Panthers

Entame de Coupe du monde satisfaisante pour les protégées de Raoul Ehren qui ont remporté leur premier duel de la compétition face à l’Afrique du Sud (4-1). Mais il y aura toutefois de nombreux détails à corriger pour le prochain duel face à l’Australie.

Temps de lecture: 5 min

Les joueuses belges n’ont pas manqué leur entrée en matière dans un tournoi qu’elles attendaient avec impatience depuis plus d’un an. Un rendez-vous pointé dans leur agenda lors duquel elles entendent bien démontrer leurs progrès impressionnants réalisés sous la direction de leur coach néerlandais qui a littéralement métamorphosé cette équipe depuis sa prise en entrée en fonction il y a 18 mois. Opposées à l’Afrique du Sud, 15e au classement mondial, les Panthères avaient bien l’intention de mettre rapidement leurs adversaires sous pression et de plier au plus vite la partie pour éviter les soucis.

L’entame de rencontre était celle attendue avec de nombreuses initiatives de la part de la Belgique qui s’installait directement dans le camp adverse et qui tentait d’emballer les échanges en récupérant de nombreuses balles et en tentant d’accélérer le jeu sur les reconversions offensives sous une chaleur de plomb (32e degré dans le stade olympique de Terrassa au coup d’envoi). Mais cela manquait malheureusement de précision et d’énergie dans le dernier geste – tout comme sur les 6 p.c. obtenus -, le score ne bougeait pas après les 15 premières minutes de jeu.

Pas assez d’énergie dans les duels

Mais la 7e tentative sur penalty était finalement la bonne pour les Red Panthers qui ouvraient la marque à la 17e minute grâce à Stephanie Vanden Borre. Un premier but qui libérait complètement la 5e nation mondiale puisque la défenseuse centrale s’offrait un doublé moins de 60 secondes plus tard, à nouveau sur p.c. les Belges pensaient alors avoir accompli le plus compliqué mais leurs adversaires ne l’entendaient pas de la sorte et sur leur unique possibilité de la première période, elles réduisaient la marque sur un penalty converti par Jean-Leigh du Toit.

L’entame de seconde période était à l’image de la fin de la première avec trop peu d’énergie dans les duels et un manque de lucidité dans la prise de décision. Ce qui permettait aux Sud-Africaines de rester bien dans la rencontre et de porter le danger devant le but belge. Les échanges étaient de plus en plus décousus et les Red Panthers peinaient à trouver leur second souffle. Elles étaient même obligée de reculer de plus en plus face à une équipe sud-africaine qui prenait confiance au fil des minutes. Les occasions étaient beaucoup trop rares voire inexistantes du côté belge durant ce 3e quart d’heure.

Durant le dernier quart, la Belgique proposait un jeu un peu plus consistant. Et après 2 ou 3 belles possibilités dont un nouveau penalty puissant de Stephanie Vanden Borre, c’est finalement Charlotte Englebert qui inscrivait le numéro 3 sur phase de penalty (53e) avant de s’offrir, elle aussi, le doublé à 3 minutes du coup de sifflet final (4-1). La prestation du jour était donc assez satisfaisante malgré plusieurs moments de flottement et ce manque de constance durant les 60 minutes. Mais heureusement, l’adversaire du jour n’avait pas les capacités ni les ressources nécessaires pour réellement mettre en danger l’équipe de Raoul Ehren.

Trop de stress pour certaines Panthers ?

Il y aura donc plusieurs points d’attention à corriger pour mardi soir et le match capital pour la 1e place de la poule face à l’Australie (3e au classement mondial). Mais rien de très alarmant non plus pour les Panthères qui vont naturellement monter en puissance au fil des rencontres et qui seront très certainement plus affûtées pour ce duel au sommet décisif pour la suite de leur Coupe du monde.

« Il ne faut pas oublier qu’une entame de tournoi n’est jamais aisée », relativisait Alix Gerniers dans le couloir menant aux vestiaires. « Il ne faut pas négliger non plus qu’il s’agissait du premier grand tournoi international pour plusieurs jeunes de l’équipe et qu’il y avait donc bien un peu plus de stress dans le groupe que certaines ne voulaient l’admettre. Il ne faut donc pas négliger ce beau résultat face à une équipe qui a très bien défendu. Les Sud-Africaines poseront certainement des problèmes à leurs adversaires lors des 2 dernières rencontres de poule. Mais nous pouvons nous montrer satisfaites avec ce large succès. Elles ont joué de manière très compacte derrière et nous n’avons pas toujours géré intelligemment notre jeu à la balle. Nous aurions peut-être dû faire tourner la balle mais ce sont des détails que nous analyserons à la vidéo ce soir ou demain pour corriger le tir lors de notre prochain duel face à l’Australie. Mais si nous nous concentrons sur notre jeu, nous aurons notre chance face à la 3e nation mondiale. Ce sera difficile mais elles ont un style de jeu, structuré et très physique, qui nous convient bien. »

Les Belges vont maintenant profiter d’une journée de repos pour préparer au mieux cette prochaine échéance en analysant avec attention leur prestation du jour. Mais face à l’Australie, mardi (21h30), la physionomie de la rencontre sera toute autre avec un duel physique de très haute intensité durant 60 minutes qui sera disputé sous une température un peu plus clémente. Un schéma qui permettra très certainement aux Panthères de retrouver leurs meilleures sensations et de développer le jeu qui leur avait si bien réussi, ces dernières semaines, lors de leur campagne de Pro League.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hockey sur gazon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Hockey, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb