Accueil Culture Scènes

«Les envies sauvages»: en quête de (sa vraie) nature

Délice estival au Lac de Genval avec une comédie de Céline Scoyer sur nos désirs (utopiques) de déconnexion du monde moderne. Une pièce hilarante en cocasse symbiose avec son décor naturel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

On jurerait qu’un chef d’orchestre, tapi derrière la scène, coordonne le croassement des grenouilles et le pépiement des oiseaux. Comme si la faune qui borde le lac de Genval avait participé aux répétitions des Envies sauvages , programmé tout le mois de juillet au festival Il est temps d’en rire, en coproduction avec le TTO, et que toutes ces petites (et plus grosses) bêtes fourmillant dans les arbres, l’herbe ou l’eau alentour, jouaient désormais leur partition avec diligence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs