Accueil

La Paramount, Ruddy et Coppola

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Robert Evans, à la direction de la Paramount à l’époque, cherchait un Italo-Américain pour diriger Le Parrain, car ses productions antérieures sur la mafia réalisée par des non-Italo-Américains avaient été des échecs. La production est confiée à Albert S. Ruddy. Ce dernier est choisi parce qu’il avait su rester dans les limites du budget imposé pour L’Ultime randonnée (1970). En effet, pour la Paramount, l’enjeu est de ne pas dépenser plus de 6 millions de dollars, une somme plutôt modeste vu l’ampleur du projet.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs