Accueil Monde France

Macron «prend acte» du refus des partis de gouvernement de participer à une coalition

Emmanuel Macron a déploré le refus des partis du gouvernement de participer à toute forme de coalition.

Temps de lecture: 2 min

Emmanuel Macron a déploré lundi le refus des « partis de gouvernement » de participer à « toute forme de coalition », en préambule du premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne. « Il convient de prendre acte de l’absence de volonté des partis de gouvernement de participer à un accord de gouvernement ou toute forme de coalition », a-t-il déclaré selon quelques images retransmises par l’Elysée.

Le président et sa cheffe du gouvernement avaient chacun consulté les différentes forces politiques représentées à l’Assemblée nationale, avant le remaniement.

Le chef de l’Etat a souligné la « période exceptionnelle » que le nouveau gouvernement doit affronter, « la guerre revenue sur le sol européen qui frappe d’abord l’Ukraine mais (qui) est au cœur de conséquences profondes pour nos sociétés, pour le projet européen, pour notre économie, la vie de nos compatriotes ».

« Période exceptionnelle sur le plan des transitions que nous avons à vivre (…) compte-tenu également de la situation politique du pays », a-t-il ajouté, en citant le « défi écologique » et les « grandes transitions démographiques ».

« Celle-ci impose au gouvernement beaucoup de volontarisme, d’ambition, parce que notre pays a besoin de réformes, de transformation (…) Il a besoin aussi d’esprit de responsabilité pour bâtir des compromis exigeants », a-t-il insisté.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, lundi 4 juillet 2022, 18:54

    Jupiter dans toute sa splendeur.

  • Posté par lambert viviane, lundi 4 juillet 2022, 18:54

    Jupiter dans toute sa splendeur.

  • Posté par Bastin Eric, lundi 4 juillet 2022, 17:41

    Chez nous, on appelle ça le jeu du Zwarte Piet (c'est pas ma faute, c'est celle des autres qui veulent pas) ...

  • Posté par Patric Stun, lundi 4 juillet 2022, 17:40

    Quelle arrogance! C'est bien français une telle réaction. Au lieu d'acter la nouvelle réalité imposée par les urnes, il "prend acte du refus".

  • Posté par Bastin Eric, lundi 4 juillet 2022, 17:43

    Après avoir sommé publiquement les partis d'opposition de dire dans les 48 heures jusqu'où ils étaient prêts à s'engager ...

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une