Accueil

Le vice-gouverneur de la BNB critique la loi de 1996

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Si l’on en juge par les indicateurs de la Banque nationale de Belgique (BNB) qui serviront au Conseil central de l’économie pour la calculer à la fin de l’année, la marge (d’augmentation) salariale sera nulle. Il n’y aura alors aucune hausse de salaire à négocier. Ce que dénoncent les syndicats, qui réclament une révision de ladite loi sur la promotion de l’emploi et la sauvegarde préventive de la compétitivité, dite loi de 1996.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs