Accueil Économie

Annulation de 700 vols chez Brussels Airlines: les syndicats réagissent

Les syndicats et la direction de Brussels Airlines se rencontraient ce lundi suite au mouvement de grève des travailleurs. Après la réunion et malgré l’annulation de près de 700 vols, les syndicats ne semblent pas convaincus : « supprimer des vols ne résoudra pas le problème de fond ».

Temps de lecture: 2 min

Les syndicats de Brussels Airlines étaient mitigés lundi après-midi à l’issue de la réunion avec la direction de la compagnie aérienne. Celle-ci a annoncé qu’elle annulerait 675 vols en juillet et août en vue d’alléger la charge de travail.

Le personnel de cabine et les pilotes, qui dénoncent une charge de travail trop importante, avaient mené une grève de trois jours les 23, 24 et 25 juin. La semaine passée, les syndicats menaçaient de nouvelles actions. Il a donc été convenu que les représentants du personnel se retrouvent lundi avec le CEO Peter Gerber afin d’examiner les possibilités pour cet été.

La mesure de suppression de vols ne semble toutefois pas répondre à la demande de la CNE. « Nous voulions des solutions pour répondre au problème de manque de temps de repos entre les prestations cet été. Supprimer des vols ne résoudra pas ce problème de fond. Nous ne sommes qu’au début de l’été mais les gens sont déjà fatigués », affirme Didier Lebbe, permanent CNE.

Le Setca indiquait pour sa part « apprécier l’effort » de la direction même s’il pense que cette suppression de près de 700 vols, correspondant à environ 6 % du schéma de vol de Brussels Airlines, ne constituera pas une grande différence. Les syndicats attendaient plus d’explications sur les vols concernés par ces suppressions pour déterminer si la mesure annoncée allait avoir un impact réel cet été sur le bien-être du personnel.

De possibles actions à venir

Sur d’éventuelles actions à venir, le représentant du syndicat chrétien ne souhaitait pas encore s’exprimer. « Si le personnel nous demande de montrer à nouveau sa désapprobation, nous suivrons cette demande », a commenté M. Lebbe. Son collègue de l’ACLVB (CGSLB) expliquait aussi qu’il revenait maintenant au personnel de déterminer si cette mesure avancée par la direction était suffisante. « J’espère que nous avons été entendus aujourd’hui, mais cela dépendra aussi des discussions en août sur les solutions structurelles », a déclaré Tim Roelandt (ACLVB).

Pour le long terme, direction et syndicats doivent se revoir le 23 août. Des groupes de travail vont être constitués d’ici là afin d’élaborer de façon constructive un schéma de vols équilibré.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière