Accueil Monde France

Remaniement en France: un gouvernement macroniste pur jus

Pas de coup d’éclat pour ce nouveau gouvernement où Macron se repose sur ses alliés. L’élargissement aura été écarté pour privilégier les alliés fidèles du président.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Pas de « belle prise » ni de grande surprise. Un gros mois après la composition d’une première équipe et le coup dur des législatives pour le parti présidentiel, la Première ministre Elisabeth Borne et Emmanuel Macron se sont à nouveau retroussé les manches. Un jeu de chaises musicales en interne et un chassé-croisé d’arrivées et de départs plus tard, le nouveau gouvernement Borne 2 est né. Un gouvernement d’alliés, sans réelle prise à droite ou à gauche de poids – de la difficulté d’amadouer hors du camp macroniste sans victoire législative en poche – qui reflète la nouvelle majorité relative du président. Et qui va devoir se mettre au travail rapidement : depuis la réélection d’Emmanuel Macron, un parfum d’immobilisme flotte sur la machine politique française. Les urgences ne manquent pourtant pas pour le nouvel exécutif, entre flambée des prix, retour de la pression covid sur des hôpitaux en souffrance et tensions causées par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 7 juillet 2022, 10:58

    Quelles belles démocraties. On se retrouve mis en minorité au Parlement... et continue encore plus comme avant. Et il faut approuver ça, sinon on est "populiste", "poutinien", etc.

  • Posté par Deroubaix Jean-Claude, lundi 4 juillet 2022, 19:52

    Ah le comique des ellipses ! "les violences sexuelles sont une priorité gouvernementale." Est-ce à dire que les ministres de ce gouvernement vont activement exercer des violences sexuelles ? C'est ce qui se trouve écrit pourtant dans cette citation. Ne serait-il pas temps d'accorder un peu de temps à la relecture des textes ? De fait il aurait fallu écrire "La lutte contre les violences sexuelles est une priorité du gouvernement". Je constate que rédacteur du communiqué gouvernementale à au rédacteur du Soir en passant par un rédacteur anonyme d'une agence presse personne ne relit les textes avec un minimum de sens critique.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 5 juillet 2022, 14:40

    Bien visé: "Je constate que [le] rédacteur du communiqué gouvernementale[sans e] à [erreur] au rédacteur du Soir en passant par un rédacteur anonyme d'une agence [de] presse personne ne relit les textes avec un minimum de sens critique." Quatre erreurs dans une phrase, bravo champion! Vous ne vous êtes pas relu, M. Deroubaix?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs