Accueil Monde États-Unis

Au moins 6 morts dans une fusillade aux Etats-Unis: Biden se dit «choqué»

Au moins six personnes ont été tuées et 24 blessées dans une fusillade survenue lundi dans le nord des Etats-Unis lors d’un défilé pour la fête de l’indépendance américaine.

Temps de lecture: 1 min

Joe Biden s’est dit « choqué » par la fusillade près de Chicago qui a fait lundi au moins 6 morts et 24 blessés lors d’un défilé pour la fête nationale, promettant dans un communiqué de « ne pas abandonner la lutte contre l’épidémie de violences par arme à feu ».

Un homme a ouvert le feu sur la foule qui s’était rassemblée en fin de matinée pour observer le défilé du 4-Juillet à Highland Park, une ville cossue au nord de Chicago, avant de prendre la fuite. Un important dispositif policier tente désormais de localiser le suspect.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Herold Gustave, mardi 5 juillet 2022, 3:16

    https://avenir-condominium.com/fr/chicago-taux-de-criminalite/#:~:text=avec%20un%20taux%20de%20criminalit%C3%A9%20de%2040%20pour,crime%20violent%20ou%20d%E2%80%99un%20crime%20contre%20les%20biens.

  • Posté par lambert viviane, mardi 5 juillet 2022, 1:30

    Les grands écrivains américains du XXème siècle nous ont prévenus: les USA sécrètent un poison nécessaire à leur survie. Un passé génocidaire, des vagues d'immigration qui ont opposé les plus faibles aux plus forts (= les plus armés). Comme Madame Collin, on peut se sentir redevable vis-à-vis des Boys qui sont venus mourir sur les plages de Normandie ou à Bastogne~ et j'en suis, mais il y avait aussi des soldats de tout le Commenweath, des colonies, des pays occupés du continent européen~ mais est-ce une raison suffisante pour se soumettre "ad vitam" aux exigences de l'Oncle Sam? Non, bien sûr. Les Américains sont malades de leur défaite au Vietnam. Il faut avoir vu ces familles devant le Mémorial à Washington pour comprendre le désarroi effroyable consécutif à cette défaite. Les USA ont toujours joué la mauvaise carte avec les pays du Moyen-Orient, sans parler de L'Afghanistan et des désastres en Afrique (Somalie !). Quant à la recherche scientifique et aux avancées technologiques, elles sont dues à la puissance du fric qui permet d'attirer les cerveaux formés "à l'ancienne" dans les universités européennes ou asiatiques.

  • Posté par collin liliane, mardi 5 juillet 2022, 10:23

    "Les grands écrivains américains du XXème siècle nous ont prévenus", ce qui montre qu'aux USA, la critique s'est exprimée librement. Les grands écrivains russes ont aussi tenté de nous prévenir, mais dès Staline leur sort est devenu tragique: les écrivains réfractaires ont été contraints à l'exil, à la prison, au camp de travail ou au suicide. "Est-ce une raison suffisante pour se soumettre "ad vitam" aux exigences de l'Oncle Sam"? Il n'y a jamais eu de soumission à l'Oncle Sam et de plus nous étions ravis de bénéficier de la protection de l'OTAN contre la Russie. "Les Américains sont malades de leur défaite au Vietnam": le Vietnam, comme le génocide des Indiens ou les vagues d'immigration relève de l'Histoire et il est absurde d'y revenir sans cesse. "Les USA ont toujours joué la mauvaise carte avec les pays du Moyen-Orient" : comme tout le monde: personne ne peut jouer de bonnes cartes avec ces pays. "Sans parler de L'Afghanistan" Parlons-en, au contraire: les USA ont offert aux Afghans et surtout aux Afghanes 20 ans d'une liberté inespérée dont ils se sont montré incapables d'assurer la continuité. Mais bon, chacun sait qu'islam et démocratie sont antinomiques. Et quels que soient les événements que vous considérez comme des "désastres en Afrique", les grands spécialistes de la question sont les Africains eux-mêmes.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 5 juillet 2022, 9:18

    Vous ne connaissez vraisemblablement rien de la mentalité des américains, sinon les clichés et poncifs que vous énoncez plus haut. Pour votre gouverne, les générations actuelles savent à peine où se trouve le Viet-Nam et l’Histoire qui y est liée. (Viet-Nam qui est aujourd’hui un allié face à la Chine).

  • Posté par lambert viviane, mardi 5 juillet 2022, 1:30

    Les grands écrivains américains du XXème siècle nous ont prévenus: les USA sécrètent un poison nécessaire à leur survie. Un passé génocidaire, des vagues d'immigration qui ont opposé les plus faibles aux plus forts (= les plus armés). Comme Madame Collin, on peut se sentir redevable vis-à-vis des Boys qui sont venus mourir sur les plages de Normandie ou à Bastogne~ et j'en suis, mais il y avait aussi des soldats de tout le Commenweath, des colonies, des pays occupés du continent européen~ mais est-ce une raison suffisante pour se soumettre "ad vitam" aux exigences de l'Oncle Sam? Non, bien sûr. Les Américains sont malades de leur défaite au Vietnam. Il faut avoir vu ces familles devant le Mémorial à Washington pour comprendre le désarroi effroyable consécutif à cette défaite. Les USA ont toujours joué la mauvaise carte avec les pays du Moyen-Orient, sans parler de L'Afghanistan et des désastres en Afrique (Somalie !). Quant à la recherche scientifique et aux avancées technologiques, elles sont dues à la puissance du fric qui permet d'attirer les cerveaux formés "à l'ancienne" dans les universités européennes ou asiatiques.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une