Accueil Société Enseignement

Enseignement: quelque 6.000 candidats pour le dernier examen de médecine et dentisterie avant le concours

Dès 2023, il faudra réussir un concours d’entrée pour accéder aux études de médecine et de dentisterie.

Temps de lecture: 2 min

Ce mardi, 6.086 étudiants francophones se sont pressés dans les palais 5,7 et 9 du Heysel pour passer l’examen d’entrée de médecin et de dentisterie. C’est une information de la RTBF.

L’examen, composé de questions à choix multiples, porte sur huit matières émanant de deux pôles : les connaissances et la compréhension des matières scientifiques, et la communication et l’analyse critique de l’information.

La première épreuve a lieu aujourd’hui, mais en cas d’échec, les étudiants auront une deuxième chance le 5 août prochain.

Un concours dès 2023

Cet examen d’entrée sera le dernier dans cette faculté. Dès l’année prochaine, il prendra une autre forme et deviendra un concours. La différence majeure est qu’il ne faudra plus simplement réussir pour accéder à ces études si convoitées. Un nombre X de numéros INAMI sera à pourvoir chaque année et équivaudra au nombre de personnes qui pourront réussir le concours.

La question des numéros INAMI a été une longue saga sur fond communautaire. La Flandre reprochait notamment à la Fédération Wallonie Bruxelles d’avoir trop souvent davantage d’étudiants médecins diplômés que de numéros INAMI disponibles. Or ces numéros sont très convoités car ils permettent de pratiquer la médecine conventionnée.

Un accord historique

C’est finalement en mars que le Fédéral et les Communautés se sont accordé pour augmenter le nombre de numéros INAMI à répartir dans les deux Communautés. En contrepartie, des conditions d’octroi ont été fixées, impliquant l’instauration d’un concours d’entrée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par non non, dimanche 10 juillet 2022, 19:23

    Parité des diplômes. Nos jeunes ont le droit d'accéder à l'enseignement de nos universités belges. Ultra compétitif. Faudra-t-il que ceux-ci étudient en Roumanie et reviennent in Belgium pour obtenir un no Inami?

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une