Accueil Sports

Adrien Petit, le regional de l’étape: «Important de savoir où ça va faire mal»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Adrien, vous qui êtes le régional de l’étape, à quoi sert une reconnaissance de route qui vous sont familières ?

J’habite pas très loin, c’est vrai, mais, par exemple, les premiers secteurs, on ne les emprunte pas sur Roubaix. Du coup, je les connais moins et c’est important d’y mettre les roues avant d’y passer à allure course. Pour les autres, je connais un peu le coin mais les approches sont différentes, la sortie des secteurs aussi, avec des parties un peu plus sinueuses, par exemple. C’est important de savoir où ça fera mal, où ça sera plus cool, si c’est jouable ou inutile d’attaquer à tel endroit…

Et on s’en souvient, presque deux mois plus tard ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs