Accueil Belgique Politique

Etat de santé, inondations, remontée des cas de covid… Elio Di Rupo fait le point

Le ministre-président wallon est revenu sur la situation un an après les inondations qui ont eu lieu en Belgique, sur l’augmentation des chiffres liés à la crise sanitaire et sur son état de santé après son hospitalisation.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) était l’invité de La Première ce mercredi matin. Il a récemment subi une hospitalisation. Il se confie sur son état de santé : « Je vais beaucoup mieux. Il se fait que l’un de mes médecins et ami s’est alerté sur base d’une analyse sanguine. J’ai été trituré dans tous les sens et j’en suis sorti en pleine forme. »

Retour sur les inondations de l’année dernière

« Je me mets à la place des victimes. Il y a les victimes décédées et leurs familles, pour ces personnes-là le drame est absolu. Il y a les victimes qui ont vu leurs habitations inondées et qui ont perdu tous les souvenirs de leur vie. D’autres ont vu leur domicile s’effondrer. Je me mets à leur place et je comprends que tout le monde souhaite des solutions rapides. Mais les procédures administratives au gouvernement sont abominablement longues. Pour rembourser 50 % des dégâts par exemple, ça prend du temps et une longue procédure. »

Il ajoute : « S’il devait y avoir une catastrophe comme on a connu, on devrait être capable d’accorder les pleins pouvoirs tout de suite et ensuite de rendre des comptes au Parlement. »

Le ministre-président explique ne pas chercher des excuses : « On a fait énormément. A ce stade, nous avons dépensé près de trois milliards d’euros. »

Augmentation des contaminations

Les chiffres liés à la crise sanitaire augmentent. « Les contaminations galopent pour le moment », explique Elio Di Rupo. « A mes yeux, il n’y a qu’une solution : la vaccination. Moi-même j’ai pris rendez-vous pour la quatrième dose. La campagne de vaccination pour cette dernière dose a déjà commencé, en particulier pour ceux qui ont des comorbidités. »

Pour Elio Di Rupo, nous allons devoir vivre avec le coronavirus. A ce stade, aucune fermeture de secteurs n’est prévue.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lietard Rudy, mercredi 6 juillet 2022, 8:35

    Qu'est-ce qu'on s'en fout, qu'il prenne sa pension ce donneur de leçons.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 6 juillet 2022, 8:47

    Qu'est-ce qu'on en a à faire des avis d'un plouc d'extrême droite souvent adepte d'un racisme primaire qui devrait lui valoir la prison.

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une