Accueil Monde

Pour Frontex, la fermeture des frontières est plus efficace que l’accord UE – Turquie

L’analyse de l’agence, à laquelle Die Welt a eu accès, conforte les données statistiques disponibles

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

L’accord EU-Turquie a relativement peu d’impact sur la baisse des flux migratoires vers l’Europe. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une analyse de l’agence européenne de protection des frontières, à laquelle nos confrères du quotidien allemand Die Welt ont eu accès. Frontex estime ainsi que la chute du nombre d’entrées en Europe via les îles grecques est essentiellement le fruit de la fermeture de la route des Balkans. La mission navale de l’Otan en mer Egée et l’accord EU-Turquie n’auraient eu qu’un rôle secondaire même si les deux mesures « ont probablement découragé d’autres groupes de migrants de quitter la Turquie », précise l’agence.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs