Accueil Culture

«Résurrection» de Mahler par Romeo Castellucci: beaucoup de bruit pour rien?

Un festival est par nature un endroit où l’on va voir ce qu’on ne voit pas ailleurs. Pari réussi à Aix avec « Résurrection », à voir sur Arte, et « Salome », à entendre sur France Musique, revisités par Castellucci et Breth.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Romeo Castellucci a pris l’habitude de mettre en scène des œuvres symphoniques. Il avait signé à Aix (on vient de revoir le spectacle à la Monnaie) un poignant Requiem de Mozart. Il récidive cette fois avec la 2e symphonie de Mahler, surtitrée Résurrection et commence par où il avait terminé, avec un amas de terre sur scène. Cette fois, elle envahit l’espace vide du stadium de Vitrolles, un immense cube de béton brut de Rudy Ricciotti, rapidement laissé à l’abandon après son inauguration. L’endroit connaît donc sa propre « résurrection », même si beaucoup reste à faire en termes d’accueil et de confort du public.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs