Accueil Culture

PointCulture sauvé: un plan social à 3 millions d’euros

Dix-neuf emplois passent à la trappe, le plan social négocié coûtera trois millions. Mais PointCulture, sauvé, s’intègre désormais dans le réseau territorial de la culture en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Après presque cinq années de réflexion et de questionnement sur les missions et le futur de PointCulture (ex-Discothèque nationale, ex-Médiathèque de la Communauté française), le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a entériné ce mercredi les nouvelles missions de cet opérateur et son contrat-programme 2022-26.

On le sait, ce futur passe par un plan social, une réduction significative des effectifs, bien moindre cependant que la chute des prêts et de la fréquentation enregistrée ces deux dernières décennies. S’il y avait plus de 4,11 millions de prêts en 2001, il y en a eu moins de 200.000 au dernier exercice. La chute des revenus suivait la même pente : le chiffre d’affaires de la médiathèque ne représentait plus que 3 % des ressources de l’ASBL.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs