Accueil Monde France

Elisabeth Borne: «Le désordre et l’instabilité ne sont pas des options»

Dans un hémicycle chahuté, la Première ministre a fait l’éloge du compromis tout en fendant l’armure. Un exercice difficile dont elle sort plutôt renforcée.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Elle savait qu’elle aurait face à elle des oppositions remontées comme des pendules. Certains, dans son propre camp, redoutaient (voire attendaient) même qu’elle se fasse manger toute crue. Elisabeth Borne a bien été chahutée ce mercredi à l’Assemblée nationale. Mais la Première ministre est sortie plutôt renforcée d’un discours de politique générale qui s’annonçait comme très périlleux. Et cela même si elle n’a pas sollicité la confiance des députés comme le veut la tradition.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par lambert viviane, mercredi 6 juillet 2022, 20:03

    Pour être certaine de bien se faire comprendre, Mme Borne a dit 28 fois le mot "ensemble". Je la trouve courageuse de couvrir ainsi les turpitudes de Jupiter. Bon courage, Madame !

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs