Accueil Belgique Politique

Marc Bourgeois, un expert en fiscalité: «Il faut sortir de la médiocrité du débat fiscal en Belgique»

Marc Bourgeois (ULiège), l’un des experts consultés pour préparer la réforme fiscale, rejette les critiques du MR sur le rapport et estime que le monde politique dispose d’une chance unique de rendre la fiscalité plus juste et efficace. A condition de la saisir.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 4 min

Ce mardi, le rapport des experts mandatés par le gouvernement pour étudier la réforme fiscale a été rendu public. Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, l’a qualifié d’« insultant » ou encore de « manifeste du PTB ». Il a ajouté : « Si cela devient la base de la réforme, le ministre des Finances ne devrait pas nous inviter. » Nous avons contacté Marc Bourgeois, président du Tax Institute de l’Uliège, qui a participé à la confection du rapport.

Marc Bourgeois, que pensez-vous de l’accueil réservé au rapport ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Krier Serge, jeudi 7 juillet 2022, 13:50

    Au lieu de se demander comment pomper de l'argent et à qui, il faudrait revenir à une taxation raisonnable et que l'état ne dépense pas plus que 50 % du PIB au lieu des 54 % d'aujourd'huis qui avec l'efficacité que l'on connaît !!!

  • Posté par Wauters Georges, jeudi 7 juillet 2022, 9:35

    Les experts ont fait leur travail et je crois qu une grande majorité de la population aspire à plus de justice fiscale. C est du moins le cas pour les travailleurs surtaxés. Messieurs les politiques j espère donc que vous aurez le courage d aller vers cette fiscalité plus juste et plus simple. Tant pis si le MR veut protéger ses clients multiproprietaires, rentiers et autres spéculateurs, je crois que s il y a bien une question qui vaut une crise c est celle là. Pas vraiment pour les € qu il y a à perdre ou à gagner mais pour la perception d équité que chacun doit avoir pour ne pas dériver vers les extrêmes. Que Bouchez soit contre ça n à rien d étonnant puisqu il était déjà contre la loi de justice fiscale portée par l excellente Crucke.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 7 juillet 2022, 18:31

    Madame Petitjean, détrompez-vous, gloub n'est pas libéral. Il n'est qu'un vulgaire conservateur déguisé en libéral. Il ignore superbement que le revers de la médaille de la liberté, c'est la responsabilité. Il ne l'invoque que quand ce sont les autres qui doivent prendre la leur.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 7 juillet 2022, 9:56

    Globalement d’accord avec vous, Georges. Faut-il mettre tous les membres du MR dans le même panier même si une majorité d’entre eux ont choisi M. Bouchez comme président ? Celui-ci, « traître » à ses origines modestes (sic) me donne l’impression de vouloir donner des « preuves de libéralisme », défendant une caste dont il ne fait pas partie (comme d’ailleurs bcp d’électeurs de ce parti qui se donnent l’illusion de s’élever dans la hiérarchie sociale).

  • Posté par eric biltiau, jeudi 7 juillet 2022, 9:17

    "Il est vrai que nous n’avons pas chiffré la réforme. Parce qu’on ne peut le faire que si on connaît les marges budgétaires dont on dispose." En effet, c'est en chiffrant la réforme que l'on pourra l'apprécier à sa juste valeur.Rester dans l'abstrait ne pourra jamais faire avancer la discussion qui doit absolument se projeter dans l'avenir avec du concret.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs