Accueil Monde Europe

Crise au sein du gouvernement britannique: Boris Johnson refuse de démissionner malgré les appels de ses ministres

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a persisté mercredi soir dans son refus de démissionner malgré les appels en ce sens de ses propres ministres, selon les médias britanniques.

Cerné par les scandales, Boris Johnson a reçu en fin de journée une délégation de ses ministres, comprenant notamment certains fidèles qui ont tenté de le persuader de quitter son poste tant la situation est devenue intenable. Mais il leur a rétorqué qu’il voulait rester pour se consacrer «aux problèmes extrêmement importants» auxquels le pays est confronté.

Pas de motion de méfiance avant la semaine prochaine

Le Premier ministre britannique Boris Johnson ne doit pas craindre un nouveau vote de défiance avant la semaine prochaine au plus tôt. La commission compétente 1922 du parti conservateur n’a en effet pas modifié les règles en ce qui concerne ce processus, rapportent les médias britanniques.

Ayant survécu à un vote de confiance il y a exactement un mois, aucun nouveau scrutin ne peut, selon les règles, être organisé, puisqu’il faut qu’un an sépare les deux votes. Les médias britanniques ont affirmé que la commission envisageait d’ajuster les règles, permettant un nouveau vote de confiance à plus court terme.

Mais au lieu de changer les règles, la commission choisira un nouveau président lundi prochain. Après cela, les règles pourront en principe être ajustées. La probabilité semble élevée, car les opposants à Boris Johnson au sein du Parti conservateur prendront alors probablement le dessus.

Au moins 36 ministres, secrétaires d’Etat et autres responsables gouvernementaux ont démissionné de leurs fonctions au cours des dernières 24 heures parce qu’ils ont perdu confiance en Boris Johnson.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Le Royaume-Uni confronté à la plus grande chute du niveau de vie en 60 ans

A écouter le gouverneur de la Banque d’Angleterre, les sujets de Sa Majesté sont confrontés à la plus grande chute du niveau de vie en 60 ans. De surcroît, l’inflation devrait atteindre 13 % à la fin de l’année contre 9,4 % en juin sur un an sur fond d’une récession prolongée doublée d’une crise politique.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une