Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: les casseroles de Boris Johnson

Le mandat du Premier ministre est parcouru de scandales. Petite chronologie non exhaustive des déboires du Premier ministre en sursis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

 

Septembre 2019 : prorogation illégale du Parlement

Deux mois après l’élection de Boris Johnson à la tête du Tory Party, qui lui ouvre les portes du 10 Downing Street et lui donne les clés du pays, Boris Johnson donne le ton de son mandat en fermant le Parlement pour les cinq semaines précédant la date limite du 31 octobre pour la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE. La Cour suprême a jugé que cet acte était illégal et le Parlement a rouvert le lendemain. Boris Johnson a été contraint de demander à l’UE une prolongation du délai.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs