Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: selon la BBC, Boris Johnson va démissionner ce jeudi de son poste à la tête du parti conservateur

Après des semaines de tourmente et une cascade de démissions venant des Conservateurs, Boris Johnson devrait finalement renoncer à la tête de son parti.

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre britannique Boris Johnson devrait démissionner jeudi de son poste à la tête du parti conservateur, annonce la BBC. Il resterait Premier ministre jusqu’à l’automne, où son successeur devrait entrer en fonction pour la Conférence d’automne du parti.

Selon Downing Street, M. Johnson fera une déclaration au pays dans la journée.

Le chef de l’opposition Keir Starmer a estimé qu’il s’agissait d’une « bonne nouvelle » mais que « nous n’avons pas besoin d’un changement à la tête des Tories. Nous avons besoin d’un vrai changement de gouvernement ».

Plus tôt dans la journée de jeudi, le ministre des Finances Nadhim Zahawi, qui n'a été nommé à ce poste que mardi, a appelé le Premier ministre à démissionner « maintenant ». Les départs s’étaient en effet multipliés ces derniers jours au sein du gouvernement britannique.

Des démissions en cascade depuis mardi

Toute la journée de ce mercredi, les démissions s’étaient succédé, le parti conservateur se lassant des scandales à répétition depuis que Boris Johnson, l’ancien héros du Brexit, est arrivé à Downing Street en 2019. La séance hebdomadaire de questions à la Chambre avait été particulièrement houleuse pour M. Johnson, avec de nouveaux appels à la démission dans son propre camp.

L’annonce intervient alors que près de 60 départs ont été annoncés au sein du gouvernement depuis mardi, dont cinq ministres, un exode d’une rapidité sans précédent dans l’histoire politique britannique.

Le mécontentement couvait depuis des mois, nourri notamment par le scandale des fêtes illégales à Downing Street pendant le confinement anti-covid alors que les Britanniques devaient respecter des règles très strictes.

Boris Johnson, connu pour ne pas être à un mensonge près, avait varié dans ses explications, provoquant frustration puis colère des élus conservateurs dans un pays confronté à une inflation record de 9 % et à des mouvements sociaux. Sa cote de popularité avait plongé et près de 70 % des Britanniques souhaitent désormais son départ, selon deux sondages cette semaine.

La démission mardi soir du ministre des Finances, Rishi Sunak, et du ministre de la Santé, Sajid Javid, avait sonné l’hallali pour le Premier ministre après un nouveau scandale sexuel impliquant le whip adjoint chargé de la discipline des députés conservateurs, que M. Johnson avait nommé en février, « oubliant » des accusations passées de même type.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Luypaert Maxime, jeudi 7 juillet 2022, 13:42

    Ne restera plus qu'à attendre la démission ou la destitution (moins probable) de Biden pour pouvoir espérer rétablir un équilibre mondial cohérent. Mais cela se fera évidemment sans les démocrates..

  • Posté par collin liliane, jeudi 7 juillet 2022, 14:10

    Pourquoi Biden démissionnerait-il?

  • Posté par Patric Stun, jeudi 7 juillet 2022, 13:40

    Et alors? Qu'est ce que cela change pour le RU, l'Europe? si ce n'est qu'une question de personne....

  • Posté par Clark Vince, jeudi 7 juillet 2022, 12:27

    Bojo : Fidèle à la réputation anglaise : un clown !

  • Posté par Bouram Cedric, jeudi 7 juillet 2022, 11:31

    Pendant, que les moutons étaient confiné en pensant naïvement sauver des vies, l'élite continuait ces petites réceptions comme si de rien n'était mdr

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une