Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: Boris Johnson démissionne

Après des semaines de tourmente et une cascade de démissions venant des Conservateurs, Boris Johnson a finalement renoncé à la tête de son parti. Il ne sera plus Premier ministre à l’automne.

Temps de lecture: 2 min

C’est la volonté du parti d’élire un nouveau leader et donc un nouveau Premier ministre. » C’est par ces mots que Boris Johnson a entamé son discours au 10 Downing Street ce jeudi. Il a souligné que la recherche d’un nouveau chef de parti commence maintenant, mais qu’il restera en poste jusqu’à ce qu’un successeur soit trouvé. Le processus d’élection d’un nouveau dirigeant commencera la semaine prochaine, a déclaré M. Johnson.

La grande victoire électorale remportée par Johnson et ses conservateurs en 2019 l’a empêché de franchir le pas de la démission plus tôt, a-t-il expliqué. « Il était de mon devoir de faire ce que nous avons promis en 2019 », a-t-il déclaré. Entre autres choses, a-t-il souligné, il a « repris le pouvoir » sur l’Union européenne, a permis au pays de traverser la pandémie et a lancé la campagne de vaccination la plus rapide.

Mais « quand le troupeau se déplace, il se déplace », a déclaré M. Johnson à propos des développements survenus ces derniers jours au sein de son parti, avec plus de 50 membres du gouvernement qui ont annoncé leur démission. « En politique, personne n’est indispensable. »

Le nouveau dirigeant obtiendra de M. Johnson « autant de soutien que possible », a déclaré le Premier ministre lors d’un discours devant sa résidence officielle.

« Il est temps d’avoir un nouveau leader »

Boris Johnson a affirmé que « la volonté du parti est maintenant claire : il est temps d’avoir un nouveau leader ». Il a, en même temps, assuré que la recherche de son successeur avait commencé et qu’il resterait en fonction d’ici là.

Boris Johnson a ensuite remercié son entourage et son équipe pour ces derniers mois. « Beaucoup de gens seront soulagés, d’autres seront déçus », a déclaré Johnson.

Il a terminé en remerciant le public britannique assurant que ses intérêts seraient poursuivis et que le pays serait géré correctement. Il a ensuite ajouté être « très triste d’abandonner le meilleur travail au monde ». Il a également remercié le peuple britannique « pour le privilège que vous m’avez accordé ».

Il resterait Premier ministre jusqu’à l’automne, où son successeur devrait entrer en fonction pour la Conférence d’automne du parti.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 7 juillet 2022, 16:54

    Vladimir Poutine se régale : 3 dirigeants du G7 et de l'OTAN sont dans les choux: Boris Johnson 1er ministre démissionnaire au Royaume-Uni, Emmanuel Macron sans Majorité au Parlement en France, et Jo Biden au plus bas dans les sondages et en passe de perdre sa majorité au Congrès des Etats-Unis en novembre prochain. Poutine, lui, n'a pas ce genre de problèmes, évidemment.

  • Posté par lambert viviane, jeudi 7 juillet 2022, 15:20

    OUPS! Il a enfin admis.

  • Posté par collin liliane, jeudi 7 juillet 2022, 14:02

    Yes!!!

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 7 juillet 2022, 15:07

    Voilà une nouvelle qui nous mettra tous d’accord : ouf, bon débarras !

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Le Royaume-Uni confronté à la plus grande chute du niveau de vie en 60 ans

A écouter le gouverneur de la Banque d’Angleterre, les sujets de Sa Majesté sont confrontés à la plus grande chute du niveau de vie en 60 ans. De surcroît, l’inflation devrait atteindre 13 % à la fin de l’année contre 9,4 % en juin sur un an sur fond d’une récession prolongée doublée d’une crise politique.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une