Accueil Monde Europe

Après la démission de Johnson, certains députés n’en veulent même plus pour l’intérim

Le Premier ministre aura résisté au-delà du possible avant de démissionner pour permettre une succession ordonnée. Le calendrier pour la mise en place de sa succession sera annoncé la semaine prochaine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Mercredi encore, Boris Johnson avait assuré qu’il ne quitterait pas le navire. Mais face à l’insurrection continue de son cabinet, le Premier ministre a lâché l’affaire jeudi. « C’est clairement la volonté du parti conservateur au sein du Parlement, de nommer un nouveau chef et de ce fait, un nouveau Premier ministre », a-t-il déclaré à la mi-journée dans un discours qui se voulait digne et enthousiaste.

Sans manifester d’émotion, Boris Johnson a indiqué être triste de devoir partir et trouver douloureux de ne pas aller au bout de son mandat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 7 juillet 2022, 21:58

    On dirait que le spectacle en chemise ouverte au G7 n’a plu à tout le monde. Sans doute pas l’essentiel mais probablement la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je ne serais pas étonné que le Palais ait mis du sien dans cette chute en disgrâce manifestement concertée.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 8 juillet 2022, 12:49

    Coucou! Revoici le troisième. Comme metteur en scène de votre propre déchéance, vous n'êtes pas mal non plus, M. Staquet.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 8 juillet 2022, 0:59

    Tiens voilà bot21 l’appointé et le lecteur de menapress de l’autre continent. Toujours aussi bêtes tous les deux (enfin ils sont plus que deux…). Bon allez devinette: comme c’est Poutine qui était derrière le brexit, c’est aussi lui qui est derrière ça? Genre complot de la complosphère comme vous aimez bien…

  • Posté par Martin Roland, jeudi 7 juillet 2022, 23:41

    V'là notre Staquet qui nous fait son "people" ! Mouwhahahaha

  • Posté par Bertrand Christophe, jeudi 7 juillet 2022, 22:28

    On dirait surtout que les âneries repartent en rafale

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs