Accueil Économie Mobilité

Liege Airport veut favoriser les avions moins bruyants et de jour

Nouvelle composition pour les redevances payées par les avions qui utilisent l’aéroport liégeois. Jusqu’à 30 % de différence entre un avion bruyant de nuit et un avion plus silencieux de jour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le Conseil d’administration de Liege Airport a adopté un nouveau principe de taxation des avions qui fréquentent le tarmac liégeois. Jusqu’ici, comme dans de nombreux autres, la redevance d’atterrissage d’un avion tenait uniquement compte du poids de l’avion lorsqu’il touchait la piste. Plus un avion était gros et chargé, plus il payait. Une logique compréhensible pour un aéroport dont la spécialité est le transport de marchandise. Donc un avion ancien, par définition plus bruyant, lourd (qui doit pousser les moteurs plus fort pour décoller) et décollant en plein milieu de la nuit payait la même chose qu’un avion neuf, peu chargé qui décollait de jour. Cette situation causait un reproche récurrent de la part des riverains et des personnes critiques envers l’aéroport.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs